“Ne jamais perdre le point de vue surnaturel”

Un remède pour tes inquiétudes: patience, droiture d'intention, considérer les choses dans une perspective surnaturelle. (Sillon, 853)

Efforçons-nous donc, en cherchant Dieu derrière chaque événement, de ne jamais perdre le point de vue surnaturel: dans ce qui est agréable et dans ce qui l'est moins, dans le réconfort et dans l'affliction que nous cause la mort d'un être cher. Avant tout, parle avec Dieu ton Père, en cherchant le Seigneur au centre de ton âme. Il n'y a rien là de futile ou de ridicule : c'est au contraire la manifestation évidente d'une vie intérieure constante, d'un véritable dialogue d'amour. Cette pratique ne peut produire en nous aucune déformation psychologique: elle doit être aussi naturelle pour un chrétien que le battement du cœur.(Amis de Dieu, 247)