Évangile de samedi : marcher dans la vérité

Évangile du samedi de la 30ème semaine du temps ordinaire (année paire) et son commentaire.

Opus Dei - Évangile de samedi : marcher dans la vérité

Évangile Luc 14, 1.7-11

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé; qui s’abaisse sera élevé. »


Commentaire

Sainte Thérèse disait que l'humilité consiste à marcher dans la vérité. C'est la vertu qui nous permet de vivre en accord avec nous-mêmes, avec joie et sérénité. Dans la parabole qui nous est proposée dans l’Évangile d'aujourd'hui, Jésus nous montre comment marcher en accord avec nous-mêmes. Il nous fait comprendre que le meilleur moyen d'atteindre notre vérité est de considérer la manière dont Dieu nous voit.

À l'image de ceux qui sont invités au banquet et qui se jettent avec empressement sur la première place, on peut voir se refléter l'attitude de ceux qui cherchent une reconnaissance prématurée, un statut ou une situation prestigieuse, sans se demander si cela correspond vraiment à la réalité de leur condition. C'est une attitude qui, même d'un point de vue purement humain, n'est pas très élégante. Il est fréquent que l'évolution des événements finisse par révéler à quel point cette position est artificielle, mettant en cause la personne qui a vécu en dehors de la réalité, et alors "à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.".

Mais dans cette parabole, le Seigneur ne veut pas se limiter à dénoncer la vanité, il veut surtout nous montrer le chemin pour atteindre notre vérité. C'est pourquoi il propose de ne pas se précipiter pour trouver une place de choix ou prétendre être traité d'une certaine manière. Il nous encourage à laisser Dieu notre Père nous dire "Mon ami, monte plus haut" (v. 10), c'est-à-dire à nous dire que pour Lui nous sommes toujours Ses amis et que la seule chose qui compte vraiment est d'être à Ses côtés. Notre condition d'enfants de Dieu est la vérité la plus fondamentale, à partir de laquelle nous pouvons mettre en valeur et construire tout le reste de notre vie.

"Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé" (v. 11). Sainte Marie nous enseigne à parcourir avec joie ce chemin que son Fils nous propose : "Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles" Luc 1, 48-49)