Au fil de l’Évangile de vendredi : Fils de David et Fils de Dieu

Commentaire du vendredi de la 9ème semaine de Temps ordinaire. David lui-même l'appelle "Seigneur". Comment, alors, peut-il être son fils ? Tout au long de l'Évangile, Jésus révèle son identité de Messie, de Fils de David et, surtout, de Fils de Dieu.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile de vendredi : Fils de David et Fils de Dieu

Évangile (Marc 12, 35-37)

En ce temps-là, quand Jésus enseignait dans le Temple, il déclarait :

« Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ? David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint : Le Seigneur a dit à mon Seigneur :

“Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds !” David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient alors qu’il est son fils ? » Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.


Commentaire

Hier, nous avons examiné la réponse de Jésus à la question d'un scribe qui lui demandait quel était le premier commandement de la loi de Dieu et comment le Seigneur a fait référence au célèbre Shema Israël lié au devoir envers le prochain.

L'Évangile d'aujourd'hui contient un enseignement du Seigneur qui est d'une grande aide pour mieux comprendre le mystère de son identité.

Tout au long de l'Évangile, Jésus s'est révélé progressivement aux gens, par exemple, lorsque saint Pierre l'a reconnu comme le Messie (cf. Mc 8, 29) ou lorsque l'aveugle Bartimée l'a appelé le fils miséricordieux de David (cf. Mc 10, 47-48).

Dans le passage d'aujourd'hui, Jésus enseigne à ses disciples, quoique de manière encore voilée, que ces titres qu'ils lui attribuent sont corrects, mais encore incomplets. Il est vrai que le Seigneur est le Messie, le Fils de David attendu, l'envoyé de Dieu, mais il est avant tout le Fils de Dieu.

Avec la question que le Seigneur pose, il veut les orienter vers la transcendance et leur faire comprendre que le Messie n'était pas un simple homme, mais quelqu'un avec une nature divine. En disant que David a écrit le psaume qu'il leur cite (cf. Ps 109), Jésus expose le sens messianique de ces mots : " le Seigneur a dit à mon Seigneur ". Le deuxième "Seigneur" est le Messie, et Jésus s'identifie implicitement à lui.

De cette façon, le caractère mystérieusement transcendant du Messie est exprimé par le paradoxe selon lequel, étant un fils -compris comme descendant de David-, il est néanmoins appelé son Seigneur, parce qu'il n'est pas seulement le fils de David, mais, surtout, il est le Fils de Dieu.