Récollection Avril

Qui a dit qu'on ne peut pas faire sa récollection de chez soi ? Malgré les circonstances actuelles, qui ne permettent pas de se rendre dans un centre de l'Œuvre, nous vous fournissons le matériel nécessaire pour faire votre récollection mensuelle depuis chez vous.

Opus Dei - Récollection Avril

récollection avril by webmaster.fr

Déroulé de la récollection au format .pdf

Introduction

Pouvoir suivre une récollection en ligne, c’est la chance qui nous est offerte ce mois d’Avril.

Nous avons déjà vécu la semaine sainte et la résurrection du Seigneur, certes dans des circonstances inédites, mais avec foi et piété … tous les moyens étaient là pour nous y aider.

Nous poursuivons notre vie confinée et c’est par le cœur que nous rendons visite à Notre Seigneur présent dans tous les tabernacles du monde.

Dans cette récollection, encouragés par la victoire du Seigneur sur le péché, la souffrance et la mort, nous allons porter par notre prière les malades de tous les pays, demander à Dieu que tous puissent être pris en charge par le personnel soignant, des personnes dévouées qui doivent aussi être protégées du virus. Nous prierons aussi bien sûr pour ceux que la maladie a vaincus.

Arrêtons-nous sur les quelques considérations qui vont suivre pour entrer dans notre récollection.

L’espérance, qui nous fait tendre vers le ciel, trouve ici-bas son premier appui : L’Eucharistie, Dieu présent parmi nous. Nous allons considérer cette incroyable réalité dans les minutes qui vont suivre.

Le 19 avril, nous célèbrerons le dimanche de la Divine Miséricorde et le 29 nous fêterons Sainte Catherine de Sienne, Docteur de l’Église et Copatronne de l’Europe. Une occasion pour nous de prier pour notre Église Catholique et le Pape François, fondement de son unité. (Compendium, 182).

Avant de clore cette introduction, arrêtons-nous sur la vie que nous menons actuellement. Les circonstances de confinement nous demandent beaucoup de patience, de calme, de bonne humeur et de compréhension envers les autres. Pour ce faire, il convient à chacun de réfléchir sur soi-même afin de donner la bonne mesure que l’on attend de lui.

Un passage de la vie de Saint Josémaria peut nous venir en aide : Il vécut quatre longs mois réfugié dans la Légation du Honduras à Madrid durant la guerre civile espagnole. Une centaine de personnes occupaient également les lieux et répandaient autour d’elles un climat d’amertume et de crainte. L’appartement ne comptant qu’une seule toilette et les repas étant fort peu appétissants, la grogne ambiante avait quelques excuses. Saint Josémaria, dans ces circonstances, sut créer autour de lui un climat positif et rempli d’espérance. Il organisa de manière concrète la vie des quelques jeunes de l’Opus Dei qui étaient avec lui : un horaire dans lequel étaient inclus des moments d’étude et de vie en famille dans une ambiance remplie d’une bonne humeur contagieuse, du temps pour Dieu et un programme d’apprentissage de langues étrangères grâce aux livres que procurait Isidoro Zorzano, le premier membre numéraire de l’Œuvre, qui pouvait alors circuler librement dans Madrid. Un an plus tard, Saint Josémaria écrivait aux jeunes de l’Opus Dei qui étaient au front leur suggérant de vivre cette situation en prenant grand soin de leur vie chrétienne. C’est ce que nous allons faire au cours de cette récollection : soigner notre relation avec Dieu et réfléchir à la manière dont il peut remplir notre vie…dans ces circonstances particulières.

Des thèmes développés de méditation et de courtes synthèses sous forme d’examen de conscience nous y aideront.

Première Méditation : La Résurrection, fondement de notre foi

Lecture spirituelle
Au choix :

Je suis ressuscité et je me retrouve avec toi

ou

Un regard plein d’affection: miséricorde et fraternité

Examen de conscience

Acte de présence de Dieu

1. « Tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. » (Rm 8, 14). L’efficacité de ma lutte repose essentiellement sur la considération de ma condition de fils de Dieu et sur la docilité à l’action de l’Esprit Saint dans mon âme. Est-ce que je lui demande ses lumières pour savoir à chaque instant ce que Dieu attend de moi, et sa force pour le mettre en pratique ?

2. Le Seigneur a dit : « Que deux ou trois soient réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux. » (Mt 18, 20). Est-ce que je demande au Seigneur que règnent dans mon foyer sérénité et affection sincère, en faisant des difficultés quotidiennes, petites ou grandes, des occasions de me donner aux autres dans l’oubli de moi-même ? Est-ce que je suis fidèle à mes temps de prières ? Est-ce que je propose des temps de prière en famille ?

3. « De la mesure dont vous mesurez, on mesurera pour vous. » (Mt 7, 2). L’orgueil est le plus grand ennemi de l’unité entre les époux. M’arrive t’il de céder, en particulier sur ce qui n’a pas d’importance ? Comment est-ce que je réagis lorsque je me rends compte de m’être laissé aller à la colère, aux emportements, à la paresse, au désordre ou à mes caprices ? Est-ce que je sais demander pardon, même si cela me coûte ? Est-ce que j’évite les commentaires ou les pensées critiques ?

4. La psalmiste dit : « Servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie ! » (Ps 100, 2). Suis-je attentif aux personnes les plus âgées ou malades, de ma famille ou de mon entourage ? Est-ce que je leur témoigne mon amour en leur rendant service, ou en leur demandant des nouvelles ? Est-ce que je stimule ma famille et plus généralement mon entourage par mon exemple et mes encouragements pour qu’eux aussi assument ce pieux devoir : s’occuper de ceux qui en ont le plus besoin, quitte à prendre du temps sur mes loisirs ?

5. Sur la Croix, Jésus a dit à saint Jean : « Voici ta mère » (Jn 19, 27). Ai-je recours à Sainte Marie pour que mes journées soient remplies de paix et de joie, même lorsque la douleur ou la maladie se présente ?

6. Le dimanche de Pâques, le Seigneur a dit aux saintes femmes : « Ne craignez point ; allez annoncer à mes frères qu’ils doivent partir pour la Galilée, et là ils me verront. » (Mt 28, 10). Jésus-Christ ressuscité me donnera toutes les grâces nécessaires pour mettre en pratique les résolutions que j’ai prises lors de cette récollection. Suis-je déterminé à les lui demander par la médiation de sa très Sainte Mère à qui il ne refuse rien ?

Acte de contrition

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché te déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce,

de ne plus t’offenser et de faire pénitence.

Lecture de l'évangile

lire : Le christ vit

Deuxième Méditation : "C'est la paix que je vous donne"


Récitation du chapelet

C'est la prière avec laquelle les chrétiens se sont tournés vers la Vierge en tout temps, pour demander sa protection dans les moments difficiles.

Voici un guide pour la prière du Rosaire. Vous pouvez le faire seul, ou avec les personnes qui vous accompagnent.

N'oubliez pas de mettre des intentions :

  • Pour les intentions du Pape.
  • Pour nos aînés et les personnes plus vulnérables.
  • Pour les autorités, les médecins, les infirmières, les bénévoles et tout le personnel de santé.
  • Pour le rétablissement de la santé des personnes malades et touchées par l'épidémie.
  • Pour ceux qui sont morts de cette épidémie.
  • Pour ceux qui se sentent appelés par Dieu à donner tout leur cœur.
  • Pour que ce moment de quarantaine soit une occasion de se rapprocher du Seigneur.
  • Pour que, à cette époque, nous puissions redécouvrir les choses qui comptent vraiment dans notre vie.
  • Pour ceux qui sont économiquement touchés par cette crise.
  • Pour que ces journées soient l'occasion de retrouver les moments de prière en famille.
  • Pour que dans les familles, pendant cette période de confinement, nous gardions le moral et la bonne humeur face aux tensions et sachions recommencer en demandant souvent pardon.

Mystère Glorieux (cf visuel)

ou autres mystères

Prière du pape