Paris, capitale de la mode et de la beauté.

Natacha est étudiante en droit à Rennes et assiste aux activités du club Guerlédan, dont l’aumônerie est confiée à l’Opus Dei. Cette année, elle participe au congrès UNIV 2012 et nous raconte sous quel angle son groupe d’étude a décidé d’aborder le thème « Pulchrum : le pouvoir de la beauté »

Initiatives sociales

Natacha, pouvez-vous nous raconter ce que vous avez déjà organisé ?

Nous avons organisé début octobre un « séminaire universitaire européen » à Paris sur le thème du beau en général, et de la mode en particulier. Le but, c’était d’apprendre à voir le beau au quotidien, mais aussi de créer l'occasion de réfléchir au sens et au pouvoir de la beauté.

Dans les rues de Paris

Nous avons donc  visité Paris avec une artiste peintre. Elle nous a montré les passages parisiens, les grandes boutiques de luxe, l'architecture des bâtiments et des places les plus célèbres. Après la visite : atelier pratique pour débattre sur le beau. Nous avions divers supports sous les yeux auxquels nous réagissions. Il s'agissait de voir ce qui nous touchait, ce qui nous semblait beau ou laid, etc. en donnant si possible un avis motivé !

La journée du lendemain a été entièrement consacrée à la mode. Une styliste est venue nous parler de l'élégance, de l'image, des formes et des couleurs. Cette conférence a surtout été l'occasion pour nous de penser à l'image que nous souhaitions transmettre aux autres, et de réfléchir aux moyens dont nous disposions pour faire passer ce message.

Les étudiantes ont-elles apprécié ce démarrage à Paris ? Qu’en avez-vous finalement retiré ?

Nous avons toutes beaucoup aimé ce week-end, tant pour le contenu que pour l’ambiance. Un prochain week-end est déjà au programme ! Les conférences étaient suivies de nombreux échanges, de questions concrètes, de conseils. En fait, j’ai réalisé à quel point ma façon de me présenter en disait long sur moi et sur le regard que je porte sur les autres. J’ai déjà changé en partie mon comportement, dans mes conversations, ma manière de m’habiller...

Le beau est partout !

En discutant du beau avec un ami, il m’est arrivé une chose sympathique. J’en suis arrivée à parler de ma responsabilité en tant que femme d'être élégante pour contribuer à revaloriser l’image de la femme et plus généralement de la personne humaine. Il m'a répondu, visiblement agréablement surpris, que cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas entendu une femme tenir de tels propos. Selon lui, c’était évident que les femmes avaient pour mission de « changer le monde » !

Je pense que chacune des étudiantes qui a participé au séminaire porte maintenant  un regard différent sur les choses qui l'entourent, mais aussi sur elle-même. Je crois qu'en se regardant dans le miroir chaque matin avant de partir à l'université ou au travail, chacune d'entre nous se demande désormais plus souvent si l'image qu'elle renvoie est juste et correspond à ce qu’elle veut être vraiment!

Allez-vous continuer à travailler sur ce thème au cours de l’année universitaire ?

Bien sûr. Nous avons pour ambition de travailler ce thème tout au long de l'année afin de lui donner des retombées pratiques. Nous avons donc prévu de faire intervenir des professionnels pour faire des conférences une fois par mois à Rennes. Nous allons aussi réaliser un petit film sur la mode telle que nous la voulons. En fait, nous avons énormément de projets, il nous sera difficile de tout réaliser, mais ce ne sera que partie remise…