L’Opus Dei gagne un procès en diffamation

Communiqué du Service Information-Communication de la Prélature de l'Opus Dei en France.

En date du 11 décembre 2006, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné le directeur de la publication du journal France Soir pour diffamation.

Dans son édition datée du 20 avril 2005, France Soir publiait une série d’articles sous le titre « Révélations sur les finances de l’Opus Dei en France ». L’Opus Dei y était prétendument à l’origine de « conditions de travail… contraires à la dignité de la personne » ou encore de « manipulations financières (…) pouvant être qualifiées (…) de blanchiment ». Le Tribunal a constaté qu’il s’agissait là d’imputations diffamatoires.

La prélature de l’Opus Dei, attachée à la liberté d’expression, entend que l’information du public sur la nature de ses activités soit exacte.

C’est dans ce même souci d’information que l’Opus Dei a demandé à Maître Alexandre Varaut d’assigner en justice la chaîne de télévision France 3 pour un reportage diffusé le 5 mars 2007 contenant une accusation de même nature.