Le Pape François et les fiancés

A l’occasion de la saint Valentin, le saint Père a reçu 20 000 fiancés.

De l'Eglise et du Pape
Opus Dei - Le Pape François et les fiancés

Saint Josémaria a reçu beaucoup de fiancés, et préparé beaucoup de fiancés au mariage. Il s’est adressé aussi de nombreuses fois aux jeunes mariés, en leur disant toujours la même chose : qu’ils devaient s’aimer beaucoup, et que pour chacun d’eux, le chemin vers le Christ c’était l’autre. Il disait aussi qu’ils devaient aimer l’autre avec ses défauts, sinon il ne l’aimait pas vraiment.

C’est dire qu’il aurait été heureux d’entendre le pape François s’adresser à 20 000 fiancés le 14 février dernier :

De nos jours, « tant de personnes craignent de faire des choix définitifs. Il leur semble impossible de s'engager pour la vie... C'est une mentalité qui conduit beaucoup à dire « Ensemble tant que dure l'amour ». Mais alors qu'est-ce que l'amour? Ne s'agit-il que d'un sentiment, un état psycho-physique? Comme ça on ne peut rien bâtir de solide. L'amour est une relation et une réalité qui grandit comme un bâtiment qu'on construit à deux, et non seul... Ne fondez rien sur le sable de sentiments qui vont et viennent. Construisez sur le rocher de l'amour, de l'amour qui vient de Dieu. La famille naît d'un projet d'amour qui grandit à l'instar d'un bâtiment afin d'être un espace d'affection, d'espérance et de partage. L'amour de Dieu est pour toujours, et l'amour fondant la famille doit l'être également. Il ne faut pas se laisser dominer par la culture du provisoire... La crainte du « Pour Toujours » doit être vaincue jour après jour dans la confiance au Seigneur, par une vie qui devient un cheminement spirituel commun... Ce « Pour Toujours » n'est pas une question de durée et le mariage ne réussit pas par la seule durée mais par sa qualité. Vivre ensemble et s'aimer pour toujours est le défi des époux chrétiens... […] Vivre ensemble est un patient cheminement, beau et fascinant qui a des règles. Elles peuvent se résumer en « S'il-te-plaît, Merci et Pardon »... Le véritable amour ne peut s'imposer par la dureté et l'agressivité..., mais par la gentillesse, qui est la sœur de la charité... Dans ce monde souvent violent et arrogant, nos familles ont besoin de beaucoup de gentillesse. Et puis la gratitude est importante. Savons-nous remercier? […] Ayez toujours conscience de ce que l'autre est don de Dieu, pour lequel il faut rendre grâce. On dit toujours « merci » pour les dons de Dieu... Vraiment il faut savoir dire « merci » afin d'aller de l'avant ensemble. On fait tant d'erreurs dans la vie, mais il faut savoir s'excuser... Ainsi peut grandir la famille chrétienne, même s'il n'existe pas de famille parfaite, de mari parfait, d'épouse parfaite. Jésus, qui sait bien que nous sommes tous pécheurs, nous enseigne qu'il ne faut pas finir la journée sans se demander pardon les uns aux autres, car la famille doit retrouver la paix du foyer. Et puis que le mariage ne soit pas une chose mondaine mais une véritable fête chrétienne. Les Noces de Cana sont le modèle de cette "fête nuptiale qui rendra authentique votre mariage par la présence du Seigneur comme don de sa grâce... Votre mariage doit aussi être sobre et révéler l'essentiel". Si le décor est important dans une fête il ne saurait indiquer le motif profond de votre joie, la bénédiction du Seigneur sur votre amour".