Abus présumé sur mineurs dans un collège en Espagne : communiqué du service de communication en France

Certains médias français se sont fait le relais d’informations concernant de présumés abus sur un mineur, au collège espagnol Gaztelueta. Nous reproduisons ici la traduction du communiqué mis en ligne par ce collège.

Certains médias français se sont fait le relai d’informations concernant de présumés abus sur un mineur, au collège espagnol Gaztelueta. Nous reproduisons ici la traduction du communiqué mis en ligne par ce collège.

Je voudrais partager avec vous quelques réflexions à propos du reportage publié aujourd’hui par le journal « El Mundo » à propos de présumés abus sur un mineur, de la part d’un ancien professeur de notre collège :

1. Si l’un des faits décrits dans le reportage était avéré, nous le condamnerions pleinement et avec force. A l’instar de la famille, nous sommes les premiers intéressés à ce que toute la vérité soit faite. Tant que les faits ne sont pas totalement éclaircis, le bien de nombreuses personnes est menacé.

2. Durant tout ce temps, il a été très douloureux de voir la souffrance de cet ancien élève et de sa famille. Je leur renouvelle l’assurance de notre compréhension et de notre engagement à rechercher la pleine vérité sur les faits. Dès le premier instant et tout au long de l’enquête, nous avons pleinement collaboré avec les autorités. Nous avons essayé rester proches de la famille de l’ancien élève, bien que celle-ci ait finalement préféré rompre la relation.

3. A l’issue de l’enquête du collège, en octobre 2011, les parents ont déposé plainte auprès de l’Inspection de L’Education du Gouvernement Basque, ce qui a entraîné l’ouverture d’une procédure devant le Procureur en charge des Mineurs. Plus tard le procureur général du pays basque a déposé une demande d’ouverture d’enquête, pour vérifier l’existence d’indices. Le collège a collaboré avec les autorités pendant toute la procédure. Toutes les instances ont conclu qu’il n’y avait pas d’éléments suffisants pour maintenir l’accusation contre le professeur et le dossier a été classé sans suite. Contrairement à ce qu’affirme ce reportage, le collège ne s’est pas prononcé sur la véracité des accusations portées par la famille, dont la teneur et la gravité se sont alourdies au fil du temps.

4. Au vu du résultat de ces enquêtes civiles, le collège a tenu à être spécialement prudent et à respecter la présomption d’innocence de l’ancien professeur accusé. D’autre part cette personne a collaboré avec les autorités et a manifesté son désir de pouvoir se défendre devant les tribunaux, pour des faits qu’elle considère totalement faux.

5. Le journal « El Mundo » évoque une enquête ordonnée par le Pape. Le collège ne dispose d’aucune information sur les conclusions de cette enquête. Je répète ici ce que j’ai déjà dit au rédacteur de ce journal qui s’est mis en contact avec moi : le Pape François est une personne très aimée et admirée dans ce collège et nous avons à cœur de seconder ses indications. Tout ce qui pourrait venir du Saint Père sera très bien accueilli.

Imanol Goyarrola
Directeur du collège Gaztelueta


Déclaration du Bureau d’information de l’Opus Dei en Espagne :

Nous nous unissons à tout ce qui a été exprimé par le directeur du collège. Nous manifestons notre désir et notre détermination à arriver le plus vite possible à la clarification des faits.

Contact presse du Bureau d’information de l’Opus Dei
Manuel Garrido - Raquel Rodríguez- Tel: (34) 91 563 47 82
press.es@opusdei.org

Contact presse France
: 06 73 79 49 34