36 nouveaux prêtres de l'Opus Dei

Samedi 24 mai, le Prélat de l'Opus Dei Mgr Xavier Echevarria, ordonnera prêtres 36 fidèles de la Prélature. La cérémonie aura lieu en la basilique Saint-Eugène, à Rome.

Les nouveaux prêtres sont originaires de 15 pays : Argentine, Brésil, Costa Rica, Espagne, France, Guatemala, Italie, Kenya, Liban, Mexique, Pérou, Pologne, Portugal, Philippines et Venezuela.

S'ils ont vécu loin de leur pays, ils ont gardé leur patrie très présente dans leur cœur. « J'ai un gand désir de contribuer à la formation des jeunes de mon pays, déclare Dominique Helou, Libanais qui a vécu 20 ans en France. Malheureusement ils quittent souvent le Liban ou bien ils se laissent gagner par le désespoir. Je pense que les chrétiens doivent témoigner dans cette région du monde, et que leur présence au Liban est fondamentale pour l'avenir de ce pays. »

Dominique Hélou, libanais.

Dominique a enseigné dans des écoles fançaises et libanaises. Il devra désormais « accompagner spirituellement les âmes, prêcher, entendre des confessions et administrer d'autres sacrements. »

Si ces nouvelles tâches l'impressionnent, il se sent en même temps encouragé : « Une machine à café peut être en or, en argent ou en laiton. Ça n'a pas d'importance, c'est le café qu'elle produit qui importe. Eh bien, je me vois comme cette machine à café. Dieu se servira de moi pour faire parvenir sa grâce aux âmes. Il me suffit de servir du bon café. Voilà qui me tranquillise ! »

Le travail pastoral de Dominique Hélou s'effectuera au Liban, où les apostolats de l'Opus Dei ont commencé il y a dix ans. « Comme dans d'autres régions du monde, affirme Dominique, la mission propre de la Prélature est la formation humaine et spirituelle, moyennant des activités qui s'adressent à des personnes de toute condition sociale. Mais j'ajoute que le travail apostolique le plus important est celui que mène à bien chaque fidèle de l'Opus Dei au milieu de ses collègues de profession. »

Une photo de Beyrouth, la capitale du Liban

Parmi les autres hommes qui vont être ordonnés, José Antonio Brage, qui est entré à 18 ans à l'École Navale de Pontevedra (Espagne) et a fait escale en peu de temps dans les ports de plus de vingt pays. « Je me suis rendu compte, explique-t-il, que la plus gande pauvreté que l'on trouve dans le monde est le manque de Dieu, et qu'apporter le Christ aux hommes est le plus gand bien que l'on puissse leur faire. Or c'est bien là la mission du prêtre. »

« Pendant ces années que j'ai passées dans l'armée, ajoute-t-il, la navigation n'a jamais été un problème pour mener ma vie chrétienne, mais au contraire une grande opportunité. »

José Antonio Brage

« Souvent des amis ou des relations m'ont demandé si je ne trouvais pas de difficultés à vivre près de Dieu, en pratiquant par exemple la prière mentale, en assistant à la messe, ou en disant le chapelet, au milieu de cette vie si agitée. En vérité c'est tout le contraire. Je dis toujours que les meilleures prières de ma vie, je les ai faites sur le pont en haute mer… »

« La mer rapproche beaucoup de Dieu. Je me souviens d'une de mes premières années dans l'armée. Près de la porte d'entrée de la chapelle de l'École Militaire Navale, il y a une plaque qui dit : “Celui qui ne sait pas prier, qu'il s'aventure sur la mer, et il verra comme il apprend vite”. C'est là une grande vérité. Il suffit d'ouvrir les yeux de l'âme. »

Les noms des 36 ordinands et de leurs pays d'origine sont :

Avelino Picón (Espagne), Marc Chatanay (France), Juan Manuel de Ojeda (Espagne), Iñaki Landa (Espagne), Gabriel de Castro (Espagne), Pedro Regojo (Portugal), Dominique Khoury-Hélou (Liban), José Antonio Brage (Espagne), Manuel García de Madariaga (Espagne), Marcos Antini (Brésil), Sergio Gascón (Espagne), Fernando José Gallego (Espagne), Óscar Beorlegui (Espagne), Antonio Cózar (Espagne), Iñigo Martínez-Echevarría (Espagne), Carlo de Marchi (Italie), Javier Zabaleta (Espagne), Alexandre Antosz (Brésil), Bernal Antonio Campos (Costa Rica), José Fernández Labastida (Mexique), Javier Salegui (Espagne), Juan Herráiz (Espagne), Rafael López-Ortega (Mexique), Julio Serrano (Espagne), Ignacio Palma (Argentine), Daniel Silva (Venezuela), Alfonso Berlanga (Espagne), Matías Rodríguez Quirós (Espagne), Jorge Boronat (Espagne), Carlos Enrique Guillén (Pérou), Marc Bosch (Espagne), Guillermo Antonio Aragón (Venezuela), Michał Stefan Kwitliński (Pologne), Leonardo Agustina (Espagne), Anthony Sy Reyes (Philippines), Charles Wanyoike Mundia (Kenya).