Évangile du mercredi : La proposition de Jésus

Évangile du Mercredi de la 26ème semaine du Temps ordinaire (année paire) et son commentaire.

Évangile (Lc 9, 57-62)

En cours de route, un homme dit à Jésus : «Je te suivrai partout où tu iras.»

Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »

Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »

Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »

Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »

Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »


Commentaire

Jésus marche avec détermination vers Jérusalem, pour accomplir la mission que son Père lui a confiée et qui a enflammé son cœur : ouvrir la porte du Ciel à toute l'Humanité. Son passage ne laisse pas indifférents ceux qui le contemplent. Il suscite des réactions audacieuses : "Je te suivrai..." Mais le Seigneur répond de façon encore plus audacieuse : "Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu.". Ces mots rappellent l'histoire d'Elisée à qui Elie, dans l'Ancien Testament, avait laissé le temps d'aller dire au revoir à ses parents avant de rejoindre sa mission (cf. 1 Rois 19, 20-21). Sauf qu’aujourd'hui, l'appel de Jésus semble encore plus pressant : il n'y a pas de temps à perdre pour y répondre.

Peut-être avons-nous vu des films ou des séries dans lesquels un moment crucial arrive où le protagoniste doit prendre une décision qui marquera toute sa vie : acceptera-t-il la déclaration d'amour qu'il reçoit ? Dira-t-il oui à l'aventure qui lui est proposée ? En quelques minutes, il semble que l'histoire peut prendre deux directions totalement différentes... Quelque chose de ce genre se produit dans ce passage de l'Évangile : Jésus lance une proposition qui bouleverse la vie de ses interlocuteurs. Aujourd'hui encore, le Maître continue de nous appeler à nous associer à sa mission, à parcourir les routes du monde pour nous faire les porte-paroles de sa miséricorde. "Pourquoi ne te donnes-tu pas à Dieu une fois pour toutes…, pour de bon…, à l’instant même ?"[1]. C'est la sainte impatience de l'amour.

Nous ne savons pas quelle a été la réponse finale des trois personnages de l'Évangile de ce jour. Peut-être, après un moment d'hésitation, ont-ils suivi Jésus. Quoi qu'il en soit, l'Écriture nous présente un exemple parfait de réponse rapide, totale et enthousiaste : l'exemple de Sainte Marie. Lorsque l'archange Gabriel lui annonce que Dieu veut qu'elle soit la Mère du Christ, elle se demande comment un tel prodige va se réaliser et elle embrasse sa mission sans hésiter : "Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole" (Luc 1,38).


[1] Saint Josémaria, Chemin, n°902

Rodolfo Valdés // Photo: Jeh-Yun Sun - Unsplash