Archives

6403 résultats
Au fil de l’Évangile de samedi : être une bonne terre

Au fil de l’Évangile de samedi : être une bonne terre

Commentaire du Samedi de la 24ème Semaine du temps ordinaire. "Et ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont les gens qui ont entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance." Nous sommes la terre où le Seigneur déverse inlassablement sa parole et son amour. Avec quelle disposition l'accueillons-nous ? Quelle est la terre de mon cœur ?

Dans l'évangile
« Le médecin a la chance de pouvoir montrer la beauté de la vision chrétienne de la vie de tous les jours »

« Le médecin a la chance de pouvoir montrer la beauté de la vision chrétienne de la vie de tous les jours »

Luis Chiva est gynécologue et directeur du département de gynécologie de la Clinique de l’Université de Navarre (Espagne). Dans le cadre de l'"Année de la famille Amoris Laetitiae" proposée par le pape François, il s'est lancé dans l’organisation d’un symposium sur la reconnaissance de la fertilité naturelle, qui aura lieu la semaine prochaine : mercredi 22, jeudi 23 et vendredi 24 septembre (l'inscription au symposium permet de visionner les vidéos par la suite).

Au fil de l’Évangile de vendredi : Illuminés par son regard

Au fil de l’Évangile de vendredi : Illuminés par son regard

Commentaire du Vendredi de la 24ème semaine du Temps Ordinaire. "Jésus, passant à travers villes et villages (...), les Douze l’accompagnaient ainsi que des femmes (...) qui les servaient en prenant sur leurs ressources." Chaque geste d'affection envers les autres est un service rendu à Jésus-Christ ; par notre service, Il entre dans le cœur de ceux qui nous entourent.

Dans l'évangile
Au fil de l’Évangile de jeudi : Un cœur renouvelé pour rêver

Au fil de l’Évangile de jeudi : Un cœur renouvelé pour rêver

Commentaire du jeudi de la 24ème semaine du Temps Ordinaire. "Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour." Jésus ne nous veut pas parfaits : il veut que nous soyons pleins d'amour. C'est pourquoi nos fautes ne nous découragent pas, bien au contraire : elles nous amènent à rendre grâce à Dieu pour avoir à nouveau fait l'expérience de son amour infini.

Dans l'évangile