Saint JosémariaTextes du jour

“Tu dois aller au pas de Dieu; non au tien”

Tu me dis que oui: que tu es fermement décidé à suivre le Christ. — Eh bien, tu dois aller au pas de Dieu; non au tien! (Forge, 531)

Tu me demandes quel est le fondement de notre fidélité?

— A grands traits, je te dirais qu'elle repose sur l'amour de Dieu, qui permet de vaincre tous les obstacles: l'égoïsme, l'orgueil, la fatigue, l'impatience...

— Un homme qui aime foule son moi à ses pieds. Il sait bien que, même s'il aime de toute son âme, il ne sait pas encore aimer comme il le devrait. (Forge, 532)

Dans la vie intérieure, comme dans l'amour humain, il faut se montrer persévérant à tout prix.

Oui, tu dois méditer souvent sur les mêmes sujets, en insistant jusqu'à ce que tu découvres une autre fois l'Amérique.

 — Et comment n'avais-je pas vu cela plus tôt, aussi clairement, te demanderas-tu avec surprise? — Tout simplement, parce que nous sommes parfois comme les pierres, qui laissent l'eau glisser, sans en absorber une seule goutte.

— C'est pourquoi il est nécessaire de revenir sur le même sujet — en fait ce n'est pas le même — pour nous imprégner des bénédictions de Dieu. (Forge, 540)

Dieu ne se laisse pas gagner en générosité; sois-en sûr: Il accorde la fidélité à qui se soumet à Lui. (Forge, 623)