“Servir, mes fils, c'est ce qui nous revient”

A Cana, tout est à la joie de la fête; Marie, seule, remarque que le vin manque... L'âme pousse son esprit de service jusqu'aux plus petites attentions si, comme Marie et pour l'amour de Dieu, elle reste passionnément attentive au prochain. (Sillon, 631)

Servir, servir, mes fils, c'est ce qui nous revient; être des serviteurs de tout le monde, pour que, aux temps où nous vivons, le peuple fidèle augmente en vertu et en nombre (Prière Super populum.).

Regardez Marie. Aucune créature ne s'est jamais abandonnée avec plus d'humilité aux desseins de Dieu. L'humilité de l'ancilla Domini (Lc 1, 38.). de la servante du Seigneur, est la raison pour laquelle nous l'invoquons comme causa nostrae laetitiae, cause de notre noie. Eve, après avoir commis le péché insensé de vouloir s'égaler à Dieu, se cachait du Seigneur toute honteuse: elle était triste. Marie, parce qu'elle s'avoue la servante du Seigneur, devient Mère du Verbe divin et se remplit de joie. Que son allégresse de bonne Mère se communique à nous tous: imitons totalement Sainte Marie en cela, pour ainsi ressembler davantage au Christ. (Amis de Dieu, nos 108-109)