Béatification de Guadalupe Ortiz de Landazuri : une lettre du prélat

Mgr Fernando Ocariz a rédigé une lettre à l’occasion de la béatification de cette femme de l’Opus Dei. « Une vie au service de Dieu et des autres, également des plus nécessiteux, peut être remplie de joie et comblée de sens » écrit-il notamment.

Lettres pastorales et messages
Opus Dei - Béatification de Guadalupe Ortiz de Landazuri : une lettre du prélat

Mes très chers enfants, que Jésus vous garde !

J’ai la joie de vous annoncer que le Saint-Père a fixé la date de la cérémonie de béatification de Guadalupe Ortiz de Landazuri au 18 mai 2019, à Madrid.

Les détails concrets de cette célébration restent encore à préciser, mais cette nouvelle nous remplit de gratitude envers Dieu et envers le Saint-Père. Je vous invite à prier avec moi Guadalupe aux intentions du pape, et particulièrement pour les travaux des pères synodaux réunis ces jours-ci à Rome pour parler des jeunes, de la foi et du discernement vocationnel.

Cet événement ecclésial met justement en relief la façon dont une vie au service de Dieu et des autres, y compris des plus nécessiteux, peut être pleine de joie et pleine de sens. C’est ce que nous constatons dans l’existence de la future bienheureuse. Guadalupe a su trouver Dieu dans l’exercice quotidien de son travail de scientifique et d’enseignante, dans les différentes tâches de formation et de gouvernement que saint Josémaria lui a confiées, et dans la maladie, vécue avec un grand esprit chrétien.

Ceux qui l’ont connue soulignent sa joie et sa bonne humeur – enracinée dans la conscience de sa filiation divine – unies à une détermination et une initiative qui ont forgé en elle un cœur universel. Son exemple est le reflet de la manière dont « le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend pas de nous que nous nous contentions d’une existence médiocre, édulcorée, sans consistance » (Gaudete et exultate, n°1).

Je considère comme providentiel le fait que la béatification ait lieu le jour anniversaire de la première communion de Guadalupe. Ce fait nous rappelle que « mettre Jésus au centre de notre vie signifie se plonger davantage dans la prière contemplative au milieu du monde et aider les autres à emprunter des chemins de contemplation » (Lettre pastorale, 14 février 2017)

Guadalupe sera la première fidèle laïque de l’Opus Dei à être élevée sur les autels. C’est comme un sceau posé sur ce chemin que le Seigneur fit voir à saint Josémaria le 2 octobre 1928, et dont nous venons de célébrer le 90ème anniversaire.

Je vous bénis avec toute mon affection,

votre Père

Fernando.