Détails sur la béatification de don Alvaro.

Au programme de la béatification : des manifestations à Madrid et à Rome.

Rome, le 22 janvier 2014.

Le pape François avait approuvé la reconnaissance d’un miracle attribué à l’intercession de Mgr Álvaro del Portillo. Après sa publication le 5 juillet 2013 par décret de la Congrégation pour les causes des saints, le Saint-Siège a communiqué hier que, accueillant la demande du prélat de l’Opus Dei, Mgr Xavier Echevarria, évêque, le Saint-Père a décidé que Mgr Álvaro del Portillo serait béatifié à Madrid, sa ville natale, le samedi 27 septembre 2014.

Une rencontre internationale à Madrid

La cérémonie de béatification sera présidée par le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal Angelo Amato, et elle rassemblera à Madrid des participants du monde entier. Le lendemain Mgr Xavier Echevarria, prélat de l’Opus Dei, célèbrera célébrera une messe d’action de grâces.

« En ces jours de joie profonde, a déclaré Mgr Xavier Echevarria, je désire remercier le pape François pour sa décision concernant la béatification de cet évêque qui a tant aimé et servi l’Église. Dès maintenant nous confions au futur bienheureux les intentions du Saint-Père : la nouvelle évangélisation et le service que tous les chrétiens rendent à Dieu, l’aide aux plus nécessiteux et leur promotion sociale, le prochain Synode sur la famille, la sainteté des prêtres. »

Don Álvaro et Madrid La vie de Mgr del Portillo – nombreux sont ceux qui l’appellent en toute confiance “don Álvaro” – est étroitement unie à Rome (où il passa la majeure partie de son existence) et à Madrid, où il naquit le 11 mars 1914 et où se déroulèrent son enfance et sa jeunesse auprès de ses parents et de ses sept frères et sœurs. C’est dans la capitale espagnole qu’en 1935 il connut saint Josémaria Escriva et qu’il se décida, quelques mois plus tard, à faire partie de l’Opus Dei.

Alors qu’il avait 19 ans et faisait des études d’ingénieur, le jeune Álvaro del Portillo participait aux activités des conférences de Saint-Vincent-de-Paul : faire la catéchèse, aider les enfants perdus de Vallecas et d’autres quartiers très pauvres du Madrid de l’avant-guerre, distribuer des vivres et répartir des dons aux familles dans l’indigence. Ensuite, sous l’impulsion de saint Josémaria, il continua dans cette voie avec les autres jeunes qui participaient aux débuts de l’Opus Dei autour de l’académie « DYA » (résidence d’étudiants et académie de droit et d’architecture).

Le 25 juin 1944, à la fin de brillantes études civiles et ecclésiastiques, Álvaro del Portillo reçut l’ordination sacerdotale à Madrid des mains de l’évêque du diocèse, Mgr Eijo y Garay. Il y exerça son ministère sacerdotal jusqu’à son départ à Rome en 1946.

Scénario de la béatification

Le décret pontifical de Benoît XVI sur les rites de béatification et de canonisation, rendu public par la Congrégation pour les causes des saints le 29 septembre 2005, stipule que les béatifications seront célébrées par un représentant du pape, habituellement le préfet de la Congrégation, et dans l’endroit jugé opportun. Le décret établit en revanche que seules les canonisations seront présidées par le pape.

Quant au lieu de la béatification de Mgr del Portillo, plusieurs options ont été envisagées, avec une préférence pour le centre de Rome, étant naturellement exclue la place Saint-Pierre, réservée au pape. Au fur et à mesure qu’augmentaient les prévisions numériques de participants, il s’est avéré que le projet n’était pas envisageable dans Rome intra muros. La Congrégation pour les causes des saints a préféré une autre solution : organiser la cérémonie à Madrid, ville natale du futur bienheureux, en 2014, année du centenaire de sa naissance. Ce choix facilitera la participation de beaucoup de gens qui sont du pays d’origine de don Álvaro, qui désirent être présents à la cérémonie et qui, dans un contexte de crise économique, auraient eu des difficultés à faire le voyage.

Un plan d’accueil des participants qui viendront du monde entier est en cours de préparation. Il inclut notamment la visite de la cathédrale de la Almudena (Madrid) et d’autres endroits liés à l’histoire du futur bienheureux ainsi qu’à la naissance de l’Opus Dei, fondé par saint Josémaria Escriva à Madrid le 2 octobre 1928.

À Rome avec le pape François

Le Comité organisateur prépare aussi plusieurs manifestations à Rome pour ceux qui souhaiteraient se rendre en pèlerinage pour « voir Pierre », selon l’expression de saint Paul (« videre Petrum » Galates 1,18).

Le corps de don Álvaro repose dans la crypte de l’église prélatice Sainte-Marie-de-la-Paix. Un possible transfert temporel dans la basilique Saint-Eugène (Rome) après la béatification est actuellement à l’étude, afin de faciliter l’accès aux nombreuses personnes qui désireront prier devant lui.

Après la béatification une messe d’actions de grâces sera célébrée dans une basilique romaine. Les fidèles pourront participer à l’audience générale du mercredi avec le pape François et lui manifester leur reconnaissance et leur adhésion filiale.

Tous ensemble à la suite de don Álvaro

À Rome comme à Madrid, Harambee Africa International, promouvra des activités pour financer quatre projets médicaux et éducatifs nés en Afrique subsaharienne sous l’impulsion de Mgr Álvaro del Portillo alors qu’il était prélat de l’Opus Dei.

« Harambee » veut dire en swahili « Tous ensemble ». Les assistants à la béatification seront invités à unir leurs dons pour : le lancement d’un centre de maternité infantile au sein du Niger Hospital de Enugu, au Nigéria ; l’agrandissement et la modernisation de trois antennes médicales et d’une école d’infirmières dans le cadre du Centre hospitalier Monkolé, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo ; le développement d’un programme contre la dénutrition infantile au Centre rural Ilomba de Bingerville, en Côte d’Ivoire. Un quatrième projet vise à réunir des bourses d’étude pour des séminaristes africains formés à l’Université Pontificale de la Sainte-Croix, fondée à Rome par Mgr Álvaro del Portillo, suivant un désir de saint Josémaria Escriva et avec l’encouragement du pape Jean-Paul II.

Pour Rosalinda Corbi, coordinatrice de Harambee, « il fallait partager le cadeau de cette béatification avec les gens qui en ont le plus besoin, et nous voulons le faire d’une manière qui aurait beaucoup plu à don Álvaro, qui dès sa jeunesse a passé beaucoup de temps avec les malades et les nécessiteux ».

Pour plus d’informations

 Les activités programmées à Madrid et à Rome autour de la béatification seront annoncées sur le site www.alvarodelportillo.org

Pour participer à l’effort de Harambee pour la béatification: www.harambee-africa.org