Clés théologiques de l’enseignement de saint Josémaria Escriva

Le deuxième volume de “Vie quotidienne et sainteté dans l’enseignement de saint Josémaria” vient d’être publié. Cet ouvrage des professeurs E.Burkhart et J. Lopez expose théologiquement et de façon systématique l’ensemble du message de saint Josémaria concernant la sanctification du travail professionnel et la vie quotidienne.

Le deuxième volume de “Vie quotidienne et sainteté dans l’enseignement de saint Josémaria” vient d’être publié. Cet ouvrage des professeurs E.Burkhart et J. Lopez expose théologiquement et de façon systématique l’ensemble du message de saint Josémaria concernant la sanctification du travail professionnel et la vie quotidienne.

Ce sont des propos incisifs de saint Josémaria qui ouvrent ce nouveau volume pour nous introduire dans le thème fondamental: Tout chrétien, tout homme ou toute femme chrétienne, doit être « un autre Christ, le Christ lui-même ».

Pour montrer en quoi consiste cette identification au Christ, les auteurs étudient trois aspects essentiels de l’enseignement du fondateur de l’Opus Dei : la filiation divine, la liberté et les vertus chrétiennes.

Le premier est le pilier sur lequel s’appuie toute la vie chrétienne. Pour Saint Josémaria, le « sens de la filiation divine » reçue au Baptême est le fondement de toute la vie spirituelle.

Il l’a ainsi compris quand en 1931, au milieu de circonstances difficiles, il a éprouvé profondément, que « Dieu est son Père et qu’il veut faire de lui « un autre Christ, le Christ lui-même ».

Le deuxième thème de ce volume est innovant pour un traité de théologie spirituelle mais les auteurs notent qu’il est indispensable pour comprendre les enseignements de saint Josémaria sur le chemin vers la sainteté : il s’agit de la question sur la liberté chrétienne, don propre à ceux qui sont devenus fils de Dieu par le Saint-Esprit puisque “là où est l’Esprit, là est la liberté” (2 Cor 2,17).

Il s’agit d’une réalité chargée de conséquences que saint Josémaria développe largement et de façon originale au point que le philosophe Cornelio Fabro le définit comme un « maître ès liberté chrétienne »

Le troisième et dernier fil conducteur de ce volume est la charité et les autres vertus chrétiennes qui manifestent l’identification au Christ et qui lui permettent de se développer. L’amour est l’essence de la vie d’un fils de Dieu, or il a besoin des vertus humaines auxquelles saint Josémaria accorde une grande importance pour vivre la vie du Christ: “Dieu parfait et homme parfait”.

À la fin de ce deuxième volume il y a l’appendice « Amour filial et amour sponsal » qui explique pourquoi saint Josémaria se sert particulièrement du langage propre à la filiation divine et montre quel est le rapport de ce langage avec la métaphore sponsale traditionnelle.

Le troisième et dernier volume est prévu en octobre 2011. Il concerne la sanctification du travail professionnel et de la vie familiale et sociale, la lutte pour la sainteté et les moyens de sanctification de d’apostolat dont dispose le chrétien.

Il comprend un épilogue sur « l’unité de vie », notion qui permet aux auteurs de faire la synthèse de l’ensemble de l’enseignement de saint Josémaria et une réflexion concernant la valeur de cet enseignement pour la Théologie qui s’appuie sur ce que le cardinal Ratzinger, devenu Benoît XVI, a dit sur sa figure et son message.

Les auteurs ont travaillé sur cet ouvrage à partir de la canonisation de saint Josémaria en 2002. Ils ont eu accès à tous ses écrits et à tous les textes de sa prédication, aussi bien publiés qu’inédits. C’est l’Institut Historique Josemaría Escrivá qui travaille actuellement sur l’édition critique de ses oeuvres complètes.

Le premier volume, publié il y a six mois en est déjà à sa deuxième édition. Des traductions en anglais, allemand et italien sont en cours actuellement.