“Le saint Rosaire est une arme puissante”

Le saint Rosaire est une arme puissante. Fais-en usage avec confiance et tu seras émerveillé des résultats. (Chemin, 558)

Dans nos relations avec notre Mère du Ciel, se retrouvent aussi ces gestes de piété filiale qui expriment notre attitude habituelle envers elle. Bien des chrétiens adoptent l'ancienne coutume du scapulaire, ou bien ils ont pris l'habitude de saluer — point n'est besoin de mots, une pensée suffit — les images de Marie qui se trouvent dans tout foyer chrétien ou qui ornent les rues de bien des villes; ou encore ils récitent la merveilleuse prière qu'est le rosaire, où l'âme ne se lasse point de redire toujours les mêmes choses, pas plus que ne s'en lassent les amoureux quand ils s'aiment, où elle apprend à revivre les moments dominants de la vie du Seigneur; ou bien, enfin, ils s'habituent à consacrer à Notre Dame un jour de la semaine, justement celui où nous sommes réunis, le samedi, en lui offrant une petite attention et en méditant plus particulièrement sur sa maternité.

Il existe bien d'autres dévotions mariales qu'il n'est pas nécessaire de rappeler ici maintenant. Elles n'ont pas besoin d'être toutes incorporées à la vie de chaque chrétien — croître en vie surnaturelle est bien différent d'accumuler purement et simplement des dévotions —mais je dois affirmer en même temps que celui qui n'en vit pas au moins quelques-unes, celui qui ne manifeste pas d'une manière ou d'une autre son amour à Marie, ne possède pas la plénitude de la foi. (…). (Quand le Christ passe, 142)