Vocations dans les Andes grâce à saint Josémaria

Les Soeurs de Sainte-Anne, dans une interview à la télévision, ont évoqué plusieurs aspects de leur travail apostolique à Chiclayo, au Pérou. Elles vouent, une dévotion spéciale à saint Josémaria, la plupart avouent avoir fait une neuvaine à saint Josémaria avant de prendre la décision d’entrer dans la vie religieuse.

Les Soeurs de Sainte-Anne, dans une interview à la télévision, ont évoqué plusieurs aspects de leur travail apostolique à Chiclayo, au Pérou, dans la prélature de Yauyos, confiée à des prêtres de l’Opus Dei.

Cathédrale de Chiclayo

"C’est grâce à monseigneur Escriva de Balaguer que nous sommes à Chiclayo, disait une soeur. En effet, lorsque l’évêque Luis Sanchez Moreno demanda instamment à notre Mère générale, à Rome, de faire venir au Pérou les soeurs de Sainte-Anne pour prendre en charge l’académie Saint-Joseph de la prélature de Yauyos, la Mère n’en était pas tout à fait convaincue puisqu’elle préparait l’ouverture d’une mission en Afrique. Cependant, devant l’insistance de mgr Sanchez, la Mère, avec son conseil, décida d’aller prier sur la tombe de monseigneur Escriva à Rome, avant de prendre une décision et de la communiquer à l’évêque.

Après avoir prié et demandé cet éclairage, elles se réunirent en conseil. Elles étaient sur le point de prendre une décision lorsque la Mère reçu un coup de fil de l’une de nos communautés, à Turin, au nord de l’Italie. Une de nos sœurs lui disait qu’une jeune fille péruvienne voulait faire partie de notre congrégation.

 Sœurs de Sainte-Anne

La Mère prit ce message pour un signe tangible que Dieu leur faisait, par l’intercession de monseigneur, et elle décida d’ouvrir une mission au Pérou quoi qu’il en coûte, sans savoir qui elle allait y envoyer, ni où trouver les sœurs.

Et le 12 octobre 1986, la congrégation envoya quatre soeurs de quatre nationalités différentes, à la prélature de Yauyos. Par la suite, Dieu a vraiment béni notre mission.

Nous nous sommes investies dans la catéchèse rurale, paroissiale, dans l’enseignement de la religion dans les établissements scolaires et nous touchons du doigt l’aide de Dieu, par l’intercession de saint Josémaria, dans les nombreuses vocations que nous accueillons dans cette mission.

À Chiclayo

Nous avons en ce moment trois novices, sept postulantes et huit aspirantes. La plupart sont originaires de la prélature de Yauyos et elles vouent, toutes, une dévotion spéciale à saint Josémaria.

La plupart avouent avoir fait une neuvaine à saint Josémaria avant de prendre la décision d’entrer dans la vie religieuse.

Le père Mario Busquet fut réellement prophétique lorsqu’il demanda à la Mère d’envoyer des soeurs de Sainte-Anne au Pérou

Il lui dit en ma présence : « Qu’elles viennent au Pérou et vous aurez de nombreuses vocations ».

Ce que nous sommes en train de constater et ce dont nous sommes très reconnaissantes à Dieu notre Père, et à saint Josémaria.

Publié par ACTUALIDAD CAÑETANA