Rolland Joffé

Rolland Joffé réalisateur et producteur du cinema

Rolland Joffé est le réalisateur et coproducteur du film There be Dragons, bientpot en salle et dont Saint Josémaria, fondateur de l’Opus Dei, est l’un des protagonistes. Anglais, né à Kensington le 17 novembre 1945, il a réalisé de nombreux films phare : « The Mission », « La Déchirure », « La Cité de la joie ».

Il a eu l’occasion de parler de saint Josémaria et nous publions quelques déclarations faites aux médias ces derniers mois.

Reuters (Royaume Uni), le 4 novembre 2009: “ Ce qui m’a le plus touché chez saint Josémaria [Escriva] c’est le fait qu’il ait vu que pour atteindre la sainteté on n’a pas besoin de faire partie d’un ordre religieux, il ne faut pas se faire prêtre ” assurait Joffé lors d’un récent entretien téléphonique. “Cela va encore plus loin, puisqu’il nous fait comprendre que les actions « saintes » peuvent être le fait de gens normaux, dans leur vie quotidienne, et à l’époque, cette idée était plus que révolutionnaire ”.

Escribiendo Cine (Argentine), 26 août 2009:

“ Au départ j’ai hésité quant à la réalisation. J’ai bien réfléchi sur le sujet et j’ai trouvé très intéressant de savoir qu’est-ce que la sainteté pour nous tous, parce que le sujet n’a rien de vieillot en soi. Puis, il m’a semblé très pertinent de choisir saint Josémaria [Escriva de Balaguer], avec cette vision de la vie qui le poussait à croire que tout être humain peut être un saint”.

Deutsche Presse-Agentur (Allemagne), 25 août 2009: “Josémaria a dû faire des choix très durs dans un contexte très difficile. Il encourageait la diversité à une époque où les gens étaient tenus de manifester leur opinion politique. J’ai tenu à souligner l’idée chère à Josémaria qui était celle de chercher le sens de la vie dans la vie quotidienne”.

La Nación (Argentine), 30 août 09: “ Josémaria croyait à l’incroyable: n’importe qui, et je veux dire tout être humain, est en mesure d’être saint. Il a aussi réalisé que ce chemin vers Dieu pouvait se trouver au jour le jour, dans le quotidien. Si on y réfléchit bien, c’est une idée libératrice”.

Rome Reports, News Agency (Italy), 3.09.09: Video

There be dragons