Quand la grande sœur organise le quotidien

Marielle vit dans l’Est de la France, une des régions les plus touchées par le Coronavirus. Depuis quelques jours, l’ambiance à la maison a changé. Madeleine, sa fille aînée diplômée de l’École de Service à la Personne (ESP), a pris les choses en mains pour que chacun de ses cinq frères et sœurs présents à la maison mette la main à la pâte.

Témoignages personnels
Opus Dei - Quand la grande sœur organise le quotidien

« Nous avons la chance d’habiter dans une grande maison où chacun peut s’isoler », raconte Marielle. Mais à huit entre quatre murs, comment faire en sorte que chacun contribue aux tâches ménagères ? La solution vient de Madeleine. À 19 ans, la grande sœur a mis ses compétences en organisation acquises à l’ESP au service de sa famille. « Je suis responsable de l’entretien du linge et du traitement des taches », s’amuse Marielle. «Je leur transmets mes expériences et connaissances dans ce domaine, chose que je n’aurais jamais pensé faire dans un autre contexte!» Et la complexité, côté mamans, ne vient pas toujours de là où on croit… « Ce n’est pas facile de les laisser faire, de ne pas intervenir… ».

Autre nouveauté, quatre poules picorent dans le jardin depuis quelques jours dont… Corona ! Trois œufs (non contaminés) apparaissent chaque matin. Pour vivre dans un esprit chrétien ces circonstances qui constituent sa nouvelle vie ordinaire, Marielle s’inspire des enseignements de Saint Josémaria : structurer la journée autour de rendez-vous quotidiens avec Dieu, tenir les horaires et mettre à profit les temps libres pour imaginer une nouvelle manière de garder le contact avec ses amies grâce aux réseaux sociaux… On s’adapte !

-------------

Aidez-nous à enrichir cette rubrique en nous transmettant vos récits sur le thème de la quarantaine en famille. Envoyer un texte et une photo à l’adresse [email protected]