En tête-à-tête, dis-lui que tu l’aimes

Trouve ton repos dans ta filiation divine. Dieu est un Père — ton Père! — plein de tendresse, plein d'un amour infini. — Appelle-Le souvent ‘Père !’ et dis-Lui, en tête-à-tête, que tu L'aimes très fort! Que tu sens la fierté et la force d'être son fils. Mon ami, mon petit, dis à Jésus : puisque je sais que je t’aime et que tu m’aimes, plus rien n’a d’importance : tout va bien.

Bibliographie et essais

"Filiation divine" de Marieta Quesada.

Trouve ton repos dans ta filiation divine.

Dieu est un Père — ton Père! — plein de tendresse, plein d'un amour infini.

— Appelle-Le souvent Père et dis-Lui, en tête-à-tête, que tu L'aimes très fort! Que tu sens la fierté et la force d'être son fils.

Forge, 331

Mon ami, petit enfant : dis à Jésus : puisque je sais que je t’aime et que tu m’aimes, plus rien n’a de l’importance : tout va bien

Forge, 335

Dis-lui : Jésus, il n’y pas une seule fleur épanouie dans mon jardin; toutes ont des taches... on dirait qu’elles ont toutes perdu leur couleur et leur arôme. Pauvre de moi ! à plat ventre, la bouche collée au fumier. Ça m’est dévolu.

Et c’est parce que tu sais t’humilier ainsi qu’Il vaincra chez toi et que tu remporteras la victoire.

Forge, 606

Dis-lui: "ecce ego quia vocasti me!" — me voici parce que tu m’as appelé !

Chemin, 984

Enfant sage: dis à Jésus, très souvent dans ta journée: je t’aime, je t’aime, je t’aime.

Chemin, 878

Sois audacieux :

Toi, petit enfant, dis à Jésus: Tu es le seul à me contenter.

Forge, 352

Ne demande pas à Jésus seulement pardon pour tes fautes, que ton cœur ne soit pas seul à l’aimer :

Répare toutes les offenses qu’on lui a faites, qu’on lui fait et qu’on lui fera… Aime le de toute la force de tous les cœurs de tous les hommes qui l’ont le plus aimé.

Sois audacieux : dis-lui que tu es plus épris de lui que Marie-Madeleine, plus que Thérèse et la petite Thérèse…, plus fou d’amour qu’Augustin, Dominique et François, plus qu’Ignace et Xavier.

Chemin, 402

— Et s'il t'arrive de ne pas savoir comment Lui parler, ni quoi Lui dire, ou si tu n'oses pas chercher Jésus en toi-même, va trouver Marie, "tota pulchra" (toute pure et si belle) et confie-lui : Notre-Dame, notre Mère, le Seigneur a voulu que tes mains prennent soin de Lui, apprends-moi, apprends-nous, à entourer ton Fils !

Forge, 84

Saint Josémaria disant sa Messe

À la Sainte Messe

Dis au Seigneur que désormais, chaque fois que tu célèbreras ou assisteras à la Sainte Messe, et que tu administreras ou recevras le Sacrement de l'Eucharistie, ce sera avec une foi très vive et un brûlant amour, comme si c'était la dernière fois de ta vie.

— Et que tu regrettes infiniment tes négligences passées.

Forge, 829

En le recevant, dis-Lui : Seigneur, j'espère en Toi; je T'adore, je T'aime; augmente en moi la foi. Sois l’appui de ma faiblesse, Toi qui, démuni, demeures dans l'Eucharistie pour remédier à la faiblesse des créatures.

Forge, 832

Dis-lui: Seigneur, j’aime ce que tu veux par-dessus tout. Et si ce que je te demande dernièrement venait à m’écarter un seul millimètre de ta Volonté, ne me l’accorde pas

Forge, 512

Prie le Père, le Fils, le Saint-Esprit, et ta Mère, de t'aider à mieux te connaître; et à pleurer sur ce tas de saletés qui ont souillé ta vie en y laissant, leur trace, hélas ! — Et en même temps, tout en cultivant ce type de pensée, dis-Lui: donne-moi, Jésus, un Amour au feu purifiant, un brasier où ma pauvre chair, mon pauvre cœur, ma pauvre âme, mon pauvre corps se consument, en y lavant toutes ces misères terrestres.

—Et, ayant vidé tout mon moi, remplis-le de Toi, et fais que je ne m’attache à rien d’ici-bas, que l’Amour me porte toujours.

Forge, 41

À l’heure des difficultés

Parfois, la Croix apparaît sans qu’on la cherche : c’est le Christ qui s’inquiète de nous. Et si jamais, devant cette Croix inattendue, et peut-être plus obscure, ton cœur montrait de la répugnance... ne lui donne pas de consolation. Quand il en demandera, dis-lui doucement, comme en confidence, plein d’une noble compassion : sur la Croix, mon cœur ! sur la Croix, mon cœur !

Quelle force, pour un enfant de Dieu, de se savoir si près de son Père ! Aussi, quoi qu’il arrive, je tiens bon, sûr avec toi, mon Seigneur et mon Père, qui es mon rocher et ma force.

Chemin de Croix, 5ème station

À présent la Croix est sérieuse, lourde à porter, mais Jésus arrange les choses de façon à nous combler de paix. Il devient notre Cyrénéen, pour que le fardeau soit léger. Plein de confiance, dis-lui alors : Seigneur, quelle Croix est-ce là? Une Croix sans croix. Dorénavant, avec ton secours, mes croix seront toujours de la sorte, puisque je sais m’abandonner en Toi.

Eh bien désormais, avec ton aide, puisque je connais la manière de m'abandonner en Toi, toutes mes croix seront ainsi.

Forge, 764

Ne dis pas à Jésus que tu veux une consolation dans ta prière. — S’il t’en accorde, remercie-le. Dis-lui toujours que tu veux la persévérance.

Chemin, 100

La confiance, en dépit de tout

Dieu, en spectateur aimant de toute notre journée, préside à notre prière intime : aussi, j’insiste lourdement, toi et moi, nous sommes tenus de lui faire confiance, la même que nous faisons à notre frère, à notre ami, à notre père. Dis-lui, comme je le fais, qu’Il est toute la Grandeur, la Bonté, toute la Miséricorde. Et ajoute aussi : voilà pourquoi je tiens à m’éprendre de Toi, en dépit de la rudesse de mes manières, de mes pauvres mains fanées et abîmées par la poussière des chemins scabreux d’ici-bas.

Aussi, presque à notre insu, nous aurons une démarche aux pas divins, fermes et vigoureux, intimement convaincus que près du Seigneur la douleur, l’abnégation, les souffrances sont aimables elles aussi. Quelle force, pour un enfant de Dieu, de se savoir si près de son Père ! Aussi, quoi qu’il arrive, je tiens bon, je suis sûr avec toi, mon Seigneur et mon Père, qui es mon rocher et ma force.

Amis de Dieu , 246

Un jour de salut, un jour d'éternité est arrivé pour nous. Une fois de plus les sifflements du Divin Pasteur se sont fait entendre: ces paroles affectueuses, "vocavi te nomine tuo" — Je t'ai appelé par ton nom.

Comme notre mère, Il nous appelle par notre nom. Mieux encore, par notre petit nom affectueux, familier. — C’est bien là, dans l'intimité de ton âme, qu'Il t'appelle; et il te faut Lui répondre: "ecce ego quia vocasti me" — me voici, parce que Tu m'as appelé, bien résolu à ce que, cette fois-ci, le temps ne passe pas comme l'eau sur des galets polis, sans laisser de trace.

Forge, 7

En recevant le Seigneur dans l’Eucharistie, remercie-le du fond du cœur d’avoir eu la bonté de rester avec toi ; t’es-tu arrêté à penser que des siècles et des siècles se sont écoulés avant la venue du Messie ? Les patriarches et les prophètes ont demandé avec tout le peuple d’Israël : La terre est assoiffée, viens Seigneur !

Puisses-tu de la sorte attendre ton amour .

Forja, 991