“Seigneur, je veux vraiment être saint”

Que ta vie ne soit pas une vie stérile. — Sois utile. — Laisse ton empreinte. — Que rayonne la lumière de ta foi et de ton amour. Efface, par ta vie d'apôtre, la trace visqueuse et sale qu'ont laissée les impurs semeurs de haine. — Et embrase tous les chemins de la terre au feu du Christ, que tu portes dans ton cœur. (Chemin, 1)

Essayons de faire naître au fond de notre cœur un désir ardent, un grand souci de l'atteindre la sainteté, bien que nous nous voyions pleins de misères. N'en ayez pas peur; a mesure qu'on avance dans la vie intérieure, on perçoit ses défauts personnels avec plus de netteté. Ce qui se passe, c'est que l'aide de la grâce produit l'effet de verres grossissants; le plus petit tas de poussière, le petit grain de sable quasi imperceptible y apparaissent avec des dimensions gigantesques, parce que l'âme acquiert la finesse divine; la plus petite ombre en vient même à déranger la conscience, qui n'apprécie que la pureté de Dieu. Dis-Lui maintenant, du fond de ton cœur: Seigneur, je veux vraiment être saint, je veux vraiment être un de Tes disciples, digne de Toi, et Te suivre sans conditions. Et tu dois te proposer tout de suite l'intention de renouveler chaque jour les grands idéaux qui t'animent à cet instant. (…) (Amis de Dieu, 20)