“Il est urgent de christianiser la société”

Selon la volonté du Maître, toi, bien plongé tant dans ce monde où il nous est donné de vivre, que dans toutes les activités des hommes, tu dois être sel et lumière. La lumière qui illumine les intelligences et les cœurs, le sel qui donne la saveur et préserve de la corruption. C'est pourquoi, si le zèle apostolique te fait défaut, tu deviendras insipide et inutile, tu frustreras les autres et ta vie sera absurde. (Forge, 22)

 

Nous n'avons pas été créés par le Seigneur pour bâtir ici une Cité définitive, car ce monde est le chemin vers un autre monde, qui est demeure sans chagrin. Cependant nous, les enfants de Dieu, nous ne devons pas nous désintéresser des activités humaines: Dieu nous y a placés pour les sanctifier, pour les imprégner de notre foi bénie: la seule qui amène la vraie paix et la joie authentique aux âmes et aux différents milieux du monde. Voici quelle a été ma prédication constante depuis 1928 : il est urgent de christianiser la société et d'imprégner de sens surnaturel tous les niveaux de cette humanité que nous formons, afin que, les uns et les autres, nous nous efforcions d'élever à l'ordre de la grâce nos tâches quotidiennes, notre profession, notre métier. Ainsi, toutes les occupations humaines s'éclairent d'une lumière nouvelle, qui transcende le temps et la fugacité de ce monde. (…) (Amis de Dieu, 210)