Récollection Décembre

Nous entrons dans le temps de l’Avent. Aux côtés de Marie et Joseph, empruntons avec confiance le chemin de Bethléem et, dans l’intimité de notre cœur, préparons-nous à recevoir la Bonne Nouvelle et à la partager.​

Opus Dei - Récollection Décembre

Récollection Décembre

Déroulé de la récollection au format .pdf

Introduction

Nous entrons dans le temps de l’Avent. Ce temps liturgique nous amène à tourner notre regard vers Marie et Joseph qui se sont préparés à la venue de Jésus au milieu de joies et de souffrances.
Il suffit de penser au silence qu’à dû garder Marie après l’Annonciation, à l’angoisse de Joseph à l’idée de devoir répudier Marie en secret, et à la joie de la Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth… Ces événements révèlent tout leur sens à l’arrivée du Sauveur.
Aux côtés de Marie et de Joseph, empruntons avec confiance le chemin de Bethléem et, dans l’intimité de notre cœur, préparons-nous à recevoir la Bonne Nouvelle et à la partager.

Première Méditation : Mystère de l'incarnation



Lecture spirituelle
Au choix :

Le Seigneur est très proche de nous
Lettre de décembre 2016 de Mgr Xavier Echevarria

ou

La joie de l’Avent
textes des papes Jean-Paul II, Benoit XVI et François.

ou

Le triomphe du Christ dans l'humilité (format texte)
Homélie de saint Josémaria, issue du recueil "Quand le Christ passe."

ou au format audio :



Examen de conscience

Acte de présence de Dieu

  • Le Baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu. Est-ce que je me rends compte que je suis ‘enfant de Dieu’ et que Dieu est un Père plein d’amour et de miséricorde qui a envoyé son Fils pour nous sauver ? Ma reconnaissance s’exprime-t-elle par des actes concrets de service et charité ?
  • La sainte Humanité de Jésus est le chemin par lequel l’Esprit Saint nous apprend à prier Dieu notre Père. Est-ce que je demande à Jésus-Christ de m’aider à m’adresser à Dieu le Père avec une totale confiance ? Est-ce que j’essaie de transmettre aux autres par l’exemple de ma vie ce que Jésus a dit : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez en mon amour » (Jn 15, 9) ?
  • " Nul ne peut dire : ‘Jésus est Seigneur’, que sous l’action de l’Esprit Saint " (1 Co 12, 3). Chaque fois que nous commençons à prier Jésus, c’est l’Esprit Saint qui, par sa grâce prévenante, nous attire sur le Chemin de la prière. Ai-je recours à l’Esprit Saint pour guérir mon cœur blessé, assouplir ce qui est raide et réchauffer ce qui est froid ? Vois-je dans tout ce qui m’arrive en ce moment une occasion d’aimer et de faire la Volonté de Dieu ?
  • La prière doit accompagner la lecture de la Sainte Écriture pour que se noue un dialogue entre Dieu et l’homme, car ‘c’est à lui que nous nous adressons quand nous prions, c’est lui que nous écoutons quand nous lisons les oracles divins’ (Saint Ambroise) " Est-ce que je lis et médite chaque jour le Saint Évangile ? Dans ma prière, est-ce que j’essaie de pénétrer dans le récit évangélique, comme un personnage de plus, afin de confronter ma vie à celle du Seigneur ? Est-ce que j’apprends à mes ami(e)s à lire l’Évangile ?
  • En toute sa vie, Jésus se montre comme notre modèle (cf. Rm 15, 5 ; Ph 2, 5) : il est " l’homme parfait " (GS 38) qui nous invite à devenir ses disciples et à le suivre : par son abaissement, il nous a donné un exemple à imiter (cf. Jn 13, 15), par sa prière, il attire à la prière (cf. Lc 11, 1), par sa pauvreté, il appelle à accepter librement le dénuement et les persécutions (cf. Mt 5, 11-12).Est-ce que j'éprouve de l’admiration en pensant aux années de vie cachée du Seigneur qui éclairent mon activité de chrétien courant au milieu du monde ? Suis-je conscient(e) du fait que le travail caché de Jésus-Christ est un appel à vivre chaque instant de ma vie face à Dieu, avec joie et générosité ?
  • La Très Sainte Vierge s’est exclamée dans le Magnificat : « Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur » (Lc 1, 46-47). Est-ce que je vis l’Avent comme un temps de joyeuse préparation à la venue du Seigneur ? Ai-je à cœur d’être un ‘semeur de paix et de joie’ pour mon entourage proche et pour ceux avec qui je suis en contact par les réseaux sociaux ? Est-ce que je sais vaincre mes états d’âme en cherchant à sourire et à rester de bonne humeur malgré les contrariétés ?
  • « Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche » (Lc 2, 16). Est-ce que je fais le nécessaire pour créer dans mon foyer une ambiance qui permette à chacun de se préparer personnellement à Noël ? La crèche m’aide-t-elle à rappeler à ceux qui viennent chez moi le sens chrétien de ces fêtes ? Dans ma prière devant la crèche ou une image de la nativité, est-ce que je prends le temps de méditer sur les vertus vécues par la Sainte Famille : humilité, pauvreté, générosité, piété.

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché te déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce, de ne plus t’offenser et de faire pénitence.

Lecture de l'évangile

évangile commenté : la persévérance


Deuxième Méditation : Sanctifier la vie de famille




Récitation du chapelet

"Va à Bethléem, approche-toi de l’Enfant, berce-le, danse devant lui, dis-lui beaucoup de choses ardentes; et serre-le contre ton cœur...
-Non, ce n’est pas là de l’enfantillage: je parle d’amour ! Et l’amour se manifeste dans les faits: dans l’intimité de ton âme, cet enfant, tu peux bien l’étreindre ! " Forge, n°345

Voici un guide pour la prière du Rosaire : eBook - comment réciter le chapelet
Vous pouvez le faire seul, ou avec les personnes qui vous accompagnent.

Mystère joyeux ou autre mystère

Prière du pape