Trente motivations pour un seul objectif : assister à la béatification de Guadalupe

Trente est le nombre de pèlerins suisses qui se sont rendus à Madrid pour assister à la béatification de Guadalupe Ortiz de Landázuri, la première fidèle laïc de l'Opus Dei à être béatifiée. Ce qui a poussé chacun à participer est différent, mais sur la base du même désir : être présent dans cet acte historique.

Témoignages personnels
Opus Dei - Trente motivations pour un seul objectif : assister à la béatification de Guadalupe

Tere, qui vit à Genève, est venu pour une raison de gratitude : "C'est Guadalupe qui m'a parlé pour la première fois de l'Opus Dei et m'a ouvert un horizon insoupçonné de vie chrétienne".

Céline nous confie : "Au début, c’était accompagner une amie à Madrid. Puis, j’ai commencé à lire la vie de Guadalupe, j’ai découvert son travail (chimiste comme moi) et ce qu’elle a accompli et j’ai été contente de pouvoir y aller. Elle a changé la vie de beaucoup de femmes! Participer à sa béatification m’a apporté de la plénitude. J’ai pu faire la connaissance des autres personnes venues de la Suisse et j’ai beaucoup apprécié ces moments d’échanges avec elles dans une atmosphère familiale et conviviale".

Inés : "Je voulais être présente parce que j'ai fait une neuvaine en lui demandant une intention familiale importante". Pour le cadet du groupe - 8 mois - on peut dire que ce qui l'a poussé a été de ne pas se séparer de sa mère ; il a ainsi pu découvrir de nouveaux endroits avec ses grands yeux sombres et son sourire.

Pour sa part, Barbara a voulu mettre sous l'intercession de Guadalupe les projets de formation professionnelle qu'elle a entre les mains, un domaine auquel la nouvelle bienheureuse s'est consacrée professionnellement avec beaucoup d'enthousiasme et d'initiative, tant au Mexique comme en Espagne.

Pour Maria Grazia, la raison en était le désir de revivre l'expérience vécue dans la béatification d'Alvaro Del Portillo : "À cette occasion, j'ai reçu une grâce spéciale et j'ai voulu revivre quelque chose comme ceci. Cette fois, c'est le climat de joie que j'ai respiré à Vista Alegre entre des personnes si différentes et, en principe, inconnues, le don que j'emporte avec moi".

Kathy : "Pour partager avec mon mari une expérience spéciale et sentir l'universalité de l'Oeuvre : on m'avait dit que des gens des quatre points cardinaux participeraient".

Pour tous les attentes ont été comblées : vivre une expérience inoubliable où la note caractéristique, selon le sentiment de tous, a été la joie, l'atmosphère familiale et la piété.