Évangile du samedi : accueillir l'Esprit Saint

Évangile du samedi de la 28ème semaine du temps ordinaire (année paire) et son commentaire.

Opus Dei - Évangile du samedi : accueillir l'Esprit Saint

Évangile (Lc 12, 8-12)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
«Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu. Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu.
Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné. Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas
de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »


Commentaire

Les paroles de Jésus que nous lisons dans l'Évangile du jour peuvent nous surprendre : " Si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné ".

La parole du Seigneur est d'une grande profondeur et en même temps difficile à comprendre. Elle souligne toutefois que le Saint-Esprit est au cœur de tout. Comme l'enseigne le Catéchisme de l'Église catholique : "notre naissance à la vie divine nous est donnée dans l'Esprit Saint".[1]

Accueillir l'Esprit Saint, c'est accueillir la vie. Rejeter le Saint-Esprit, c'est rejeter la vie. L’idée ici n’est pas d’affirmer qu’il n’y a pas de pardon du Seigneur, mais bien de comprendre qu’en rejetant le Saint-Esprit, c’est le Salut que l’on rejette. Accepter le Saint-Esprit c’est donc accepter le Salut.

Comme l'a dit un jour saint Jean XXIII : "Oh, chacun des saints est un chef-d'œuvre de la grâce de l'Esprit Saint !"[2]

Faisons donc nôtre le conseil de saint Josémaria : "Dialogue assidûment avec le Saint Esprit, ce Grand Inconnu, c'est lui qui doit te sanctifier"[3].

Il est, comme nous le dit Jésus, celui qui nous enseigne tout : " l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire ".

Le Paraclet nous guide dans la vie pour que nous puissions faire le plus grand bien possible. Car, comme l'enseigne saint Paul, "l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné" (Romains 5,5). La façon la plus habituelle d'agir est d'écouter ses inspirations, qui se font entendre dans l'intimité du cœur. Souvent, il s'agira de petites choses : une petite mortification, un sourire, bien finir un travail, etc. Ainsi, il nous guidera vers la plénitude de la vie chrétienne.


[1] Catéchisme de l'Église catholique, 694.

[2]Jean XXIII, Alloc. 5 juin 1960

[3]Saint Josémaria, Chemin, 57