Évangile de lundi : Ta foi t'a sauvé

Lundi de la 33ème semaine du temps ordinaire (année paire) et son commentaire.

Opus Dei - Évangile de lundi : Ta foi t'a sauvé

Évangile (Lc 18, 35-43

Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait, assis au bord de la route. Entendant la foule passer devant lui, il s’informa de ce qu’il y avait. On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait. Il s’écria :

« Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »

Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle :

« Fils de David, prends pitié de moi ! »

Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

Il répondit :

« Seigneur, que je retrouve la vue. »

Et Jésus lui dit :

« Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »

À l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa une louange à Dieu.


Commentaire

Bartimée, aveugle et pauvre, cherche et attend que quelqu'un le sorte de sa misère. Au bord de la route, il fait la manche pour obtenir l'aumône, afin de pouvoir manger et avancer dans la vie. Mais son cœur cherche autre chose. Il est à la recherche d'un horizon qui va au-delà des choses matérielles. Il cherche à donner un sens à sa vie.

Un jour, Jésus passa près de l'endroit où il se trouvait et sa vie changea.

Bartimée, le jour où Jésus est arrivé à Jéricho et s'est approché de lui, a tout de suite compris qu'il se passait quelque chose de différent des autres jours : "beaucoup de gens passaient par là". Son cœur était en émoi. Il demanda ce qui se passait. On lui répondit : "c'est Jésus le Nazaréen, qui passe". Et aussitôt, il se mit à crier : "Jésus, Fils de David, aie pitié de moi !"

Bartimée, poussé par la puissance de l'Esprit Saint, avec un cœur humble, reconnaît en Jésus le Messie. Et c'est pourquoi il se met à crier. Il a besoin d'argent pour pouvoir manger, mais il doit avant tout trouver le Messie, le Sauveur. Et quand il le trouve, il ne perd pas l'occasion d'être avec lui.

Autour de Bartimée, beaucoup le réprimandent et lui ordonnent de se taire. Peut-être pensaient-ils qu'il dérangeait le Maître. Ils ne connaissent pas Jésus. Jésus est venu chercher ceux qui ont faim et soif de Lui.

Bartimée ne se tait pas et même si on lui fait des reproches, il crie plus fort : "Fils de David, aie pitié de moi !

Jésus, qui l'avait entendu dès le début et qui était touché, ordonne que Bartimée soit amené auprès de lui et lui demande : "Que veux-tu que je fasse pour toi ? - Seigneur, que je voie". Et le miracle s’accomplit.

Jésus cherche les âmes une par une, il veut avoir une rencontre personnelle avec chacune d'entre elles. Il veut que nous le cherchions et que nous ayons faim et soif de Lui. Jésus ne s'impose pas dans notre vie mais nous demande un peu d'amour. [1]

Nous pouvons apprendre beaucoup de choses de Bartimée, en particulier la foi qui nous conduit à chercher le Seigneur malgré les obstacles. Suivez ce que saint Josémaria a enseigné dans ce point de Chemin : "Sur cette histoire de Jésus que je t'ai offerte, j'ai écrit en dédicace : " Cherche le Christ, trouve le Christ, aime le Christ.

Ce sont trois étapes très distinctes. As-tu essayé, au moins, de vivre la première "? [2]

Le rechercher, ce n'est pas cesser de mettre les moyens pour le rencontrer. Nous ne devons pas cesser de le chercher dans la Parole et dans les sacrements, c'est là que nous le rencontrons.



[1] Saint Josémaria, Quand le Christ passe, n°179

[2] Saint Josemaria, Chemin, n°382