Saint Simon et Saint Jude, Apôtres

Évangile du mercredi de la 30ème semaine du temps ordinaire (année paire) et son commentaire.

Opus Dei - Saint Simon et Saint Jude, Apôtres

Évangile (Lc 6, 12-19)

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote,Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître.

Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.


Commentaire

Comme dans d'autres occasions, l'Évangile d'aujourd'hui nous montre comment le Seigneur agit avant un événement important : il se retire pour prier. Dans ce cas précis, il passe la nuit en prière. "Quand il fit jour", il rassembla les disciples et, parmi eux, il choisit les douze apôtres. Ils seront les témoins de ses œuvres et lui donneront une continuité.

Aujourd'hui, nous célébrons deux de ces douze élus : Simon et Judas Thaddée (seul Luc l'appelle Judas de Jacques, contrairement à Matthieu et Marc qui l'appellent Thaddée). La différence faite entre les disciples et le groupe des douze, des Apôtres, est claire. Ce sera sur eux, sur ces douze colonnes, que le Seigneur rassemblera et construira son Église.

Le Seigneur choisit les Apôtres, leur donne le pouvoir de poursuivre l'œuvre de salut et les envoie, comme le rappelle le Concile Vatican II, pour qu' "ils fassent de tous les peuples ses disciples, pour qu’ils les sanctifient et les gouvernent, propageant ainsi l’Église et remplissant à son égard, sous la conduite du Seigneur, le ministère pastoral tous les jours jusqu’à la consommation des siècles"[1].

La fête et l'évangile d'aujourd'hui peuvent nous servir à augmenter notre amour pour l'Église du Christ, qui est apostolique parce qu'elle a été fondée sur les douze apôtres, qui, dès le début, ont institué leurs successeurs - les évêques.



[1] Concile Vatican II, Lumen Gentium, n. 19.