Au fil de l’Évangile du samedi : Les Apôtres défaillants

Commentaire du samedi de l’octave de Pâques. "Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création." Le manque de foi des apôtres n'est pas un obstacle pour que Jésus leur confie une telle mission. Demandons à l'Esprit Saint de transformer nos défauts et nos faiblesses personnelles en une occasion d'aimer davantage le Seigneur et les autres.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile du samedi : Les Apôtres défaillants

Évangile (Marc 16, 9-15)

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. Celle-ci partit annoncer la nouvelle

à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire. Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité. Puis il leur dit :

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »


Commentaire

Dans l'Évangile de saint Marc que l'Église nous invite à considérer aujourd'hui, le contraste entre l'incrédulité des apôtres face à la nouvelle qu'ils reçoivent de la résurrection de Jésus, et la confiance que le Seigneur place en eux, en leur donnant le mandat missionnaire : " Allez dans le monde entier et prêchez l'Évangile à toute créature ", est frappant.

Ce manque de foi des disciples n'est pas voulu par le Seigneur, qui leur reproche d'ailleurs "leur incrédulité et leur dureté de cœur", mais ce n'est pas non plus un obstacle insurmontable pour en faire des instruments de diffusion de l'Évangile dans le monde.

Le manque de foi des onze n'est pas non plus nouveau, mais Jésus leur donne toujours une nouvelle chance de recommencer et de leur faire à nouveau confiance.

Il est émouvant de voir comment le Seigneur non seulement oublie et même pardonne leurs fautes, mais aussi place entre leurs mains une mission encore plus grande : annoncer l'œuvre du Salut à tous les hommes.

Lorsque Jésus nous invite à être ses apôtres - et rappelons que tous les chrétiens reçoivent cet appel au baptême - il ne se focalise pas sur ce que nous n'avons pas ou sur nos faiblesses, mais il nous projette dans l'avenir avec une confiance infinie dans l'œuvre que l'Esprit Saint accomplira en chacun de nous, si nous luttons pour le laisser agir dans nos vies.

Puissions-nous aussi savoir faire confiance aux personnes qui nous entourent, en voyant, avec les yeux du Christ, toute la possibilité de faire le bien que possède chaque enfant de Dieu.