Au fil de l’Évangile de vendredi : "les amis de tous".

Commentaire du Vendredi de la 5ème semaine de Pâques. "Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Jésus, en nous appelant, nous a aimés le premier, afin que nous puissions apporter l'amour divin à nos semblables.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile de vendredi : "les amis de tous".

Évangile (Jean 15, 12-17)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Mon commandement, le voici :
Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ;
je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »


Commentaire

Il y a des années, Benoît XVI s'est demandé dans sa première encyclique : "Est-il possible de commander l'amour ? Si nombreux sont ceux qui, aujourd'hui, considèrent qu'il s'agit d'un sentiment, peut-être le plus noble, mais finalement soumis aux aléas du cœur humain. Mais nous pouvons considérer que cet amour est d'abord celui de Dieu envers nous : "Dans l'histoire d'amour que nous raconte la Bible, il va à notre rencontre, il cherche à nous attirer, jusqu'à la dernière Cène, au Cœur transpercé sur la Croix, aux apparitions du Ressuscité et aux grandes œuvres par lesquelles, à travers l'action des Apôtres, il a guidé le chemin de l'Église naissante". En vérité, Jésus s'est montré comme étant notre meilleur ami. Il incarne l'oracle du prophète : " Je t’aime d’un amour éternel, aussi je te garde ma fidélité." (Jérémie 31,3).

En Jésus, l'amour n'est ni fragile ni éphémère. Il est éternel, plus fort que la mort (cf. Cantique des Cantiques 8,6). L'amitié qu'Il nous a montrée, en plus d'être l'Amour incréé lui-même, est aussi humaine, un exemple qui, avec la grâce de Dieu, est capable de nous amener à donner notre vie pour les autres, dans une multitude de détails : écouter, servir, conseiller, pardonner, prendre soin, etc. Mais aussi "à tous" (ibid.), car, avec l'amour du Christ, tous peuvent devenir des amis : non seulement ceux avec lesquels nous sommes le plus en harmonie, mais aussi ceux qui pensent différemment, ou qui n'agissent pas selon nos attentes. Lorsque Judas a trahi le Maître par un baiser, le Maître lui a répondu : " Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le" (Matthieu 26 :50).

L'Amour est la prérogative de Dieu, on pourrait dire qu'il en a le "Brevet ": " Il n'y a d'autre amour que l'Amour ", écrit saint Josémaria. Le disciple du Christ, choisi par Dieu avec une vocation divine, a ce beau fardeau : en transformant son cœur à la mesure du cœur du Maître, il apprend à aimer les autres et produit chez les autres les fruits savoureux et durables de l'amour de Dieu.