Au fil de l’Évangile de mardi : Vivre pour servir

Commentaire du mardi de la 2ème semaine de Carême. "Que le plus grand d'entre vous soit votre serviteur." Le Christ, contrairement aux scribes et pharisiens, a vécu ce qu'il a prêché. Cultivons dans nos cœurs une attitude de service qui nous amène à vivre continuellement en étant dévoués aux autres.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile de mardi : Vivre pour servir

Évangile (Mt 23, 1-12)

En ce temps-là, Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara :

« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »


Commentaire

Dans l'Évangile que l'Église nous invite à considérer aujourd'hui, le Seigneur critique sévèrement les scribes et les pharisiens qui, dans leur manière d'agir, sont guidés par l'apparence extérieure de leurs actions au lieu de vivre selon la vérité.

Parfois, cette critique du Seigneur contre les hypocrites a servi de base pour décrire Jésus comme un révolutionnaire face à des pratiques répréhensibles dont il prend ses distances.

Cependant, le Seigneur n'entend pas abolir la Loi enseignée par les Scribes et les Pharisiens (cf. Mt 5,17), mais la purifier et la porter à sa plénitude. Contrairement à ces hommes qui "disent mais ne font pas" et "veulent être les premiers", Jésus nous enseigne que nous, les chrétiens, sommes appelés à servir et à nous humilier. Et, contrairement à eux, non seulement Jésus le dit, mais il confirmera ces paroles par son holocauste sur la croix.

Le chrétien, en tant que bon disciple du Christ, doit rechercher le service et non l'honneur. C'est précisément cette perspective qui se traduit par une façon de vivre qui est vraiment révolutionnaire dans le message du Christ. C'est un discours qui ne reste pas théorique, mais qui devient vie parce qu'il sait se concrétiser dans les mille détails de chaque jour.

Par sa vie et ses paroles, le Seigneur nous prépare à accueillir le don éminent de Pâques. Vivre dans une attitude continue de service et de dévouement aux autres est la meilleure façon de laisser la grâce entrer dans nos cœurs.