Au fil de l’Évangile de jeudi : "La prière essentielle "

Commentaire du jeudi de la onzième semaine du temps ordinaire. "Vous donc, priez ainsi : Notre Père, qui es aux cieux." Dans la prière du Seigneur, nous trouvons l’essence de notre dialogue avec Dieu, et nous apprenons constamment que prier, c'est parler avec Dieu.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile de jeudi : "La prière essentielle "

Évangile (Mt 6, 7-15)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Lorsque vous priez,
ne rabâchez pas comme les païens :
ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas,
car votre Père sait de quoi vous avez besoin,
avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi :
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes,
comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes
à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes,
votre Père céleste vous pardonnera aussi.
Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes,
votre Père non plus ne pardonnera pas vos fautes. »


Commentaire

L'évangéliste Matthieu place la rédaction de la Prière du Seigneur parmi les nombreux enseignements du discours sur la montagne. D'autres récits nous apprennent que les disciples ont un jour demandé à Jésus comment prier, peut-être parce qu'ils avaient vu le Maître prier seul à plusieurs reprises.

Et Jésus leur explique que pour prier, il n'est pas nécessaire de dire beaucoup de mots, il suffit de dire "Notre Père". Parce que la prière est le propre des enfants, qui aiment et s'adressent à leurs parents avec simplicité. Dans un autre moment de sa vie, à Gethsémani, Jésus s'adresse au Père avec le terme plus familier de "Abba", "père".

La merveilleuse prière du Notre Père nous donne les mots justes pour chaque moment de notre vie. Les premières phrases sont une reconnaissance de la grandeur et de la bonté de notre Père : « que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite ». Louer Dieu est notre première tâche dans la vie : rendre gloire à Dieu par toute notre vie, par l'exercice de notre liberté dans l'amour. Et puis demander: le pain quotidien d'une vie digne, du travail, mais aussi le Pain du Ciel qui est l'Eucharistie, et la force de comprendre et de pardonner, que nous apprenons de la miséricorde de Dieu, et l'aide dans la lutte, pour affronter les tentations.

Le Notre Père est la prière par excellence. Nous y demandons sept choses, le nombre de la perfection et dans l'ordre dans lequel elles doivent être demandées, comme nous le rappelle saint Thomas d'Aquin.

Il y a peu de choses à demander et, d'une certaine manière, c'est tout ce qu'il faut demander. Et d'ailleurs, Dieu sait ce dont nous avons besoin avant que nous le demandions.