Au fil de l'Évangile : le secret de Jésus

Évangile du mardi de la 1ère semaine du Temps Ordinaire (année impaire) et son commentaire : . "Tais-toi et sors de cet homme !" Le Seigneur répond fermement à un démon qui l'avait reconnu comme le Saint de Dieu. Méditons sur ce "secret" que Jésus ne veut pas faire connaître et sur la raison profonde qui le pousse à imposer le silence.

Opus Dei - Au fil de l'Évangile : le secret de Jésus

Évangile (Mc 1, 21-28)

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier :

« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. »

Jésus l’interpella vivement :

« Tais-toi ! Sors de cet homme. »

L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui. Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux :

«Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent.»

Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.



Commentaire

Jésus est à Capharnaüm pour prêcher et réaliser des miracles. Nous voyons ici que le message qu'il est venu apporter est présenté avec une force si étonnante que le Seigneur devient rapidement une personnalité célèbre, laissant stupéfaits ceux qui le voient et l'entendent.

À cette occasion, on lui amène un démoniaque qui, reconnaissant immédiatement que Jésus est le Saint de Dieu, reçoit comme réponse des paroles fortes du Seigneur : "Tais-toi et sors de lui". Tout au long de l'Évangile de saint Marc, nous constaterons à nouveau que Jésus veut que le "secret" de sa véritable identité soit gardé (cf. Mc 1:25, 34, 44 ; 3:12 ; 5:43; 7:24, 36 ; 8:26, 30 ; 9:9).

Quelle était l'intention de Jésus en imposant ce silence ? Nous pouvons le comprendre si nous considérons que le diable, dès le premier instant, tente de détourner Jésus vers une logique humaine qui consisterait à obtenir le succès par la force et le spectacle, alors que le Seigneur sait que la souffrance et l'humiliation de la croix sont une partie fondamentale de sa mission.

Jésus ne se laisse pas vaincre par la tentation de la facilité. Il sait que s'il veut vaincre le diable, il ne doit pas se laisser distraire par les fleurs de la route et aller directement à la rencontre des ténèbres de la souffrance et de la mort, pour nous montrer que même dans cette situation difficile, la lumière de Dieu est toujours présente et ne nous abandonne pas.

Aujourd'hui, le diable continue d'agir de la même manière et essaie par tous les moyens de nous détourner de la vocation à laquelle le Seigneur nous a appelés. Une fois de plus, Jésus nous enseigne à ne pas dialoguer avec la tentation, mais à nous en écarter avec un "tais-toi" bien déterminé lorsque c'est nécessaire.