Au fil de l'Évangile de mercredi : L'Esprit de Vérité

Commentaire du mardi de la 6ème semaine de Pâques. "Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière." L'amour des Saintes Écritures et la connaissance de la foi de l'Église qui nous en montre le sens nous aideront à connaître le Christ plus profondément.

Opus Dei - Au fil de l'Évangile de mercredi : L'Esprit de Vérité

Évangile (Jean 16, 12-15)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire,
mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.
Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité,
il vous conduira dans la vérité tout entière.
En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même :
mais ce qu’il aura entendu, il le dira ;
et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
Lui me glorifiera,
car il recevra ce qui vient de moi
pour vous le faire connaître.
Tout ce que possède le Père est à moi ;
voilà pourquoi je vous ai dit :
L’Esprit reçoit ce qui vient de moi
pour vous le faire connaître. »


Commentaire :

Les quatre versets qui composent l'Évangile d'aujourd'hui sont empreints d'une forte dimension théologique. En eux -surtout aux vv. 14-15-, nous découvrons quelques aspects du mystère de la Très Sainte Trinité, comme l'égalité des trois personnes divines, en disant que tout ce que le Père a appartient au Fils, que tout ce que le Fils a appartient au Père, et que l'Esprit Saint possède aussi ce qui est commun au Père et au Fils, c'est-à-dire l'essence divine.

D'autre part, le Seigneur se réfère au Saint-Esprit comme celui qui les guidera dans la vérité complète (v. 13).

Il est vrai que les apôtres connaissaient déjà le Christ et avaient même été envoyés par lui pour parler et prêcher en son nom. Nous, chrétiens, connaissons également le Christ, du moins à un certain niveau.

Cependant, parfois, comme l'a dit le pape Benoît aux jeunes réunis pour les Journées mondiales de la jeunesse en Pologne, « la religion devient presque un produit de consommation. On choisit ce qui plaît. Cette religion, en fin de compte ne nous aide pas. Elle est commode, mais dans les moments de crise, elle nous abandonne à nous-mêmes »[1]. Et cette même phrase du Pape émérite ne perd pas son sens si nous faisons l'exercice de remplacer la religion par la Vérité ?

L'Esprit Saint nous aide précisément à connaître le Christ en profondeur. Pour ce faire, " Nous aussi, nous cherchons à le connaître toujours mieux pour pouvoir conduire les autres vers lui de manière convaincante. C'est pourquoi il est si important d'aimer la Sainte Écriture et, par conséquent, de connaître la foi de l'Église qui nous ouvre le sens de l'Écriture"[2].



[1] Benoît XVI, Homélie, 21 août 2005

[2] Ibid.