Visite du Prélat à Toronto - 14 août

Un bref résumé des jours passés à Toronto par Mgr Ocáriz lors de sa visite pastorale au Canada et aux États-Unis

Opus Dei - Visite du Prélat à Toronto - 14 août

Mercredi 14 août

Lors de sa deuxième journée complète à Toronto, le prélat de l’Opus Dei a eu une réunion à Wilson Heights avec un groupe d’hommes qui sont membres de la Prélature.

Puis, le prélat s’est rendu au centre-ville pour rencontrer l’archevêque de Toronto, son éminence le cardinal Thomas Collins. Le Père s’est joint à Mgr Dolan et à l’archevêque pour une visite de la cathédrale Saint Michael’s de Toronto, récemment restaurée, dont ils ont pu admirer la crypte et le sanctuaire.

Après avoir rencontré de nombreux amis et familles, le Père a eu une rencontre au théâtre de Fairview Library avec des centaines de femmes de l’Opus Dei, coopératrices et amies. À leur arrivée, Daniette, Géraldine et Béatrice les accueillaient en leur remettant l’équipement pour la traduction simultanée. Eliza et Kathleen, accompagnées au piano par Theresa, ont chanté au Père. Après les avoir complimentées pour leurs bonnes voix, il a commenté combien les femmes qui assistaient à la réunion lui donnaient de l’espoir et que notre espérance devait être fondée sur la foi, et non sur notre propre force. Avec la force de l’amour de Dieu, nous serons en mesure de rapprocher beaucoup d’autres personnes de Dieu et d’être présents aux quatre coins de notre énorme pays.

Rhonda, qui travaille à Hawthorn School for Girls, a demandé comment rapprocher les gens de Dieu. Le Père l’a encouragée à être une véritable amie. Ainsi, les autres s’intéresseront souvent à Dieu parce qu’ils s’intéresseront à elle.

Peu avant la rencontre, l’assistance a chanté un joyeux anniversaire à Diane, dont c’était l’anniversaire. Le Père lui a également souhaité un joyeux anniversaire et a répondu à sa question sur la façon de se préparer pour son mariage qui aura lieu dans deux semaines. Il l’a encouragée à se préparer et à préparer son futur foyer plein de joie avec beaucoup de prière. Beaucoup de gens pensent que l’amour, c’est surtout être avec une personne avec laquelle on se sent heureux. Bien que cela soit important, le Père a souligné que le véritable amour consiste avant tout à chercher le bien de l’autre. Cet amour généreux est l’ingrédient nécessaire à un mariage réussi et soutiendra le couple dans les hauts et les bas ordinaires de la vie.

Une jeune programmeuse informatique nommée Tereza a dit au Père que nous étions tous très heureux cet été à cause de deux grandes victoires. D’abord, en juin, les Raptors de Toronto sont devenus la première équipe canadienne à remporter le championnat de la NBA. Puis, la semaine dernière, Bianca Andreescu, 19 ans, de Mississauga, est devenue la première Canadienne en 50 ans à remporter la Coupe Rogers de tennis. Le Père a répondu que saint Josémaria disait que nous pouvons apprendre de ces athlètes à avoir un esprit sportif dans la vie spirituelle. Cela signifie que nous devons nous fixer des objectifs et, surtout, que nous ne pouvons pas nous laisser freiner par l’échec. C’est l’attitude que nous devons tous avoir.

Le Père a parlé du vrai sens de la liberté. Être libre, a-t-il dit, c’est faire quelque chose parce qu’on le veut, et non parce qu’il le faut. La liberté n’est pas avant tout un choix. Parfois, nous faisons des choix parce que nous nous sentons forcés par les circonstances ou par d’autres personnes, mais ce ne sont pas des choix libres. Il a fait observer que la seule façon d’agir toujours librement est d’agir par amour. L’amour nous permet de vouloir même ce que nous n’aimons pas. La liberté est donc avant tout une question d’amour, et seul l’amour peut nous rendre heureux dans toutes les situations de la vie.

  • Restez au courant sur les plus récents événements du voyage pastoral du Prélat au Canada, à travers Twitter.