Récollection Juin

Nous sommes déjà nombreux à suivre cette récollection en ligne, prions les uns pour les autres afin de vivre au mieux ce moment d’unité entre nous et avec notre Saint Père le Pape, et ne manquons pas de communiquer à d’autres cette possibilité d’un temps de recueillement et de paix.

Opus Dei - Récollection Juin

Récollection de juin


Déroulé de la récollection au format .pdf

Introduction

Nous avons fêté la Pentecôte il y a quelques jours seulement mais l'action de l'Esprit Saint est de chaque instant, « sans Lui nous ne savons pas prier comme il faut ». Il nous faut sans cesse approfondir ce mystère de l'Esprit Saint, ce que nous allons faire durant cette récollection.

« Avec l'Esprit Saint, tout est nouveau, inouï, inattendu » selon les mots du Pape François (Sainte Marthe – avril 2020) « Il nous fait naître de nouveau mais pour cela, il faut Le prier, c'est la prière qui ouvre la porte à l'Esprit Saint. Si nous Le laissons entrer en nous et que nous nous laissons guider pleinement, alors nous pourrons être libres, avec cette liberté, ce courage et cette assurance de l’Esprit dont nous ne savons jamais où elle nous emmènera. »

« Être chrétien, c’est laisser l’Esprit entrer en toi et t’emmener, t’emmener là où il veut » nous dit encore le saint Père (…) « Le chrétien ne doit jamais s’arrêter uniquement à l’obéissance aux commandements : il faut le faire, mais aller au-delà, vers cette nouvelle naissance qui est la naissance dans l’Esprit, qui te donne la liberté de l’Esprit » poursuit-il.

Le Saint Père nous prévient, « l'Esprit Saint nous fait prendre notre envol, il nous ouvre le merveilleux destin pour lequel nous sommes nés et nous nourrit d'une espérance vivante. Demandons-lui de venir à nous, et il s'approchera (…) c'est lui qui nous fera avancer dans notre vie de service pour le Seigneur. »

Le Seigneur nous l'a promis, Il donnera l'Esprit Saint à ceux qui le Lui demandent. Pendant cette Récollection, ouvrons nos cœurs à l'Esprit Saint, laissons-nous guider par ce qu'Il veut nous dire à travers ces méditations et cet intime examen de conscience fait au calme chez nous, seul ou avec quelques amis.

« Où que tu sois, efforce-toi de répandre autour de toi cette « bonne humeur » - cette joie- qui est le fruit de la vie intérieure » dit Saint Josémaria en Forge au point 151. Une bonne humeur qui ne peut s’enraciner dans notre âme que par la fréquentation assidue du Saint Esprit.

Demandons à Marie notre Mère et épouse du Saint Esprit, qu’elle nous conduise à l’exemple de sa docilité et de son humilité sur des chemins de sainteté ordinaire et de haute volée.

Première Méditation : Dévotion à saint Josémaría. Maître de bonne humeur.



Lecture spirituelle
Au choix :

Laisser Dieu agir, cardinal Ratzinger

ou

Le Grand Inconnu, Saint Josémaria

ou

L'appel à la Sainteté, Chapitre 1 de GAUDETE ET EXSULTATE du pape François


Examen de conscience

Acte de présence de Dieu

  1. Est-ce que je crois vraiment qu’au moment de mon baptême Dieu le Père a pris possession de ma vie, m’a uni au Christ et m’a envoyé(e) l’Esprit Saint ? Est-ce que chaque matin je fais l’offrande de ma vie à Dieu ?
  2. « Tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. » (Rm 8, 14). Ai-je bien présent à l’esprit que l’efficacité de ma lutte pour être saint(e) est essentiellement fondée sur ma docilité à l’action de l’Esprit Saint dans mon âme ? Est-ce que je lui demande sa lumière pour savoir ce que Dieu attend de moi à chaque instant, et sa force pour le mettre en pratique ?
  3. Ai-je recours à l’intercession de saint Josémaria, « le saint de la vie ordinaire » (Jean Paul II), pour apporter la lumière et la joie à ma famille, dans mon milieu professionnel et dans mes loisirs ? Est-ce que je connais sa vie et médite ses écrits ?
  4. Le Seigneur a dit : « Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux. » (Mt 18, 20) Est-ce que je demande au Seigneur que, malgré les petites difficultés quotidiennes, il y ait dans mon foyer sérénité et affection sincère ? Est-ce que je demande au Saint Esprit qu’il m’apprenne à écouter mon conjoint et mes enfants, pour qu’ils se sachent réellement aimés et compris ?
  5. Suis-je conscient(e) que l’orgueil est le plus grand ennemi de l’harmonie conjugale ? Est-ce que je cède sur ce qui n’a pas d’importance ? Est-ce que je demande pardon si je me suis fâché(e), impatienté(e) ou si j’ai cédé au désordre ou à la paresse ? Ma lutte pour ne pas retomber dans les mêmes travers est-elle concrète, constante et joyeuse ?
  6. En ce mois du Sacré Cœur de Jésus, est-ce que je lui demande de m’accorder un cœur bon, capable de comprendre les peines des autres ? Ai-je recours au Cœur Immaculé de Marie pour qu’elle me conduise au Cœur Sacré et Miséricordieux de Jésus ?

Acte de contrition

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché te déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce, de ne plus t’offenser et de faire pénitence.

Lecture de l'évangile

évangile commenté : La Sainte Trinité

Deuxième Méditation : L’Esprit Saint. Inhabitation de la Sainte Trinité dans l’âme en état de grâce. Présence de Dieu.



Récitation du chapelet

"Réciter le Saint Rosaire, en considérant les différents mystères, en répétant les Notre Père et les Je vous salue Marie, en chantant les louanges de la Très Sainte Trinité et en invoquant constamment la Mère de Dieu, représente un continuel acte de foi, d’espérance et d’amour, d’adoration et de réparation." Saint Josémaria, au lecture du Saint Rosaire

Voici un guide pour la prière du Rosaire : eBook - comment réciter le chapelet, format .pdf
Vous pouvez le faire seul, ou avec les personnes qui vous accompagnent.

N'oubliez pas de mettre des intentions :

  • Pour les intentions du Pape.
  • Pour nos aînés et les personnes plus vulnérables.
  • Pour les autorités, les médecins, les infirmières, les bénévoles et tout le personnel de santé.
  • Pour le rétablissement de la santé des personnes malades et touchées par l'épidémie.
  • Pour ceux qui sont morts de cette épidémie.
  • Pour ceux qui se sentent appelés par Dieu à donner tout leur cœur.
  • Pour que ce moment de quarantaine soit une occasion de se rapprocher du Seigneur.
  • Pour que, à cette époque, nous puissions redécouvrir les choses qui comptent vraiment dans notre vie.
  • Pour ceux qui sont économiquement touchés par cette crise.
  • Pour que ces journées soient l'occasion de retrouver les moments de prière en famille.
  • Pour que dans les familles, pendant cette période de confinement, nous gardions le moral et la bonne humeur face aux tensions et sachions recommencer en demandant souvent pardon.

Mystère Glorieux (cf visuel)

ou autres mystères

Prière du pape