Guadalupe Ortiz de Landázuri sera béatifiée le 18 mai 2019, à Madrid

Le Saint-Siège a communiqué que le Pape François a accueilli la demande du Prélat de l'Opus Dei, et établi que Guadalupe Ortiz de Landázuri soit béatifiée à Madrid, le samedi 18 mai 2019.

Le Saint-Siège a communiqué que le Pape François, a accueilli la demande de Mgr Fernando Ocáriz, prélat de l’Opus Dei, et établi que Guadalupe Ortiz de Landázuri soit béatifiée à Madrid, sa ville natale, le samedi 18 mai 2019, anniversaire de la première communion de cette future Bienheureuse.

Le 8 juin dernier, le Saint-Père avait approuvé le miracle préalable à cette béatification.

Dans les semaines à venir, on trouvera plus de détails concernant le lieu de la cérémonie et des autres actes: messes d'action de grâces et activités pour mieux connaître cette future Bienheureuse, sur le site : Vénérable Guadalupe Ortiz de Landazuri

Le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, représentant le Saint-Père, présidera la cérémonie de béatification.

"Cette nouvelle nous remplit de reconnaissance envers Dieu et envers le Saint-Père, - dit mgr Fernando Ocáriz dans sa lettre adressée aux fidèles et aux amis de la Prélature. Je vous invite à vous joindre à ma prière à Guadalupe pour les intentions du Pape, en particulier pour le travail des Pères synodaux qui, réunis ces jours-ci à Rome, se penchent sur les jeunes,leur foi et leur discernement vocationnel.

Le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, représentant le Saint-Père, présidera la cérémonie de béatification.

"C'est précisément cet événement ecclésial - ajoute le prélat- qui souligne comment une vie au service de Dieu et des autres, y compris de ceux qui en ont le plus besoin, peut être remplie de joie et de sens, comme l'existence de notre future Bienheureuse nous le montre bien. Guadalupe a su trouver Dieu en s’investissant dans son travail quotidien de scientifique et d’enseignante, dans les différentes tâches de formation et de gouvernement que saint Josémaria lui avait confiées, et dans sa maladie, endurée avec un grand esprit chrétien".

Cette chimiste madrilène qui vécut plusieurs années au Mexique et en Italie, est la première fidèle laïque élevée à l’honneur des autels.