Avec le Prélat au Manoir de Beaujeu

Un bref résumé des jours passés à Montréal par Mgr Ocáriz lors de sa visite pastorale au Canada et aux États-Unis

Dimanche 18 août

Arrivées enthousiastes et pimpantes au Manoir de Beaujeu pour une rencontre avec le Père, une soixantaine d’adolescentes et de jeunes adultes de Montréal, Québec et Ottawa, en sont reparties la tête et le cœur remplis d’idées : pour faire mieux connaître Jésus Christ et pour découvrir leur rôle en tant que chrétiennes.

Il y a fort à parier qu’elles mettront le feu dans leurs milieux de vie. Le Seigneur compte sur elles pour apporter sa lumière, sa force d’aimer et sa joie à leurs amies et collègues d’étude ou de travail. Pour les aider aussi à trouver un sens à leur vie.

Annabelle écoute la réponse du Prélat

D’un océan à l’autre, a insisté Mgr Ocariz, c’est l’amitié qui est la clé pour partager l’amour de Dieu que chacune porte en elle. Et il faut du temps pour bâtir une véritable amitié, pour apprendre à se connaître et à s’aimer, même si on n’a pas toutes les mêmes idées et les mêmes valeurs. On peut quand même avoir une affection mutuelle et manifester à l’autre ce qu’on croit, ce qu’on ressent par rapport à notre foi.

Pour marcher à contre-courant comme les premiers chrétiens, pour trouver le courage de vivre comme Lui et de transmettre sans peur la joie de L’avoir rencontré dans l’Église, il faut puiser les dans l’Eucharistie et la prière, a indiqué le prélat. Et parler avec notre Père avec la confiance d‘un enfant de Dieu.

Les jeunes participantes l’ont compris : tous les chrétiens ont pour vocation de devenir saints et de collaborer à la Rédemption. Mais chacun est appelé à une vocation plus concrète : mariage ou célibat. D’où l’importance du discernement – puisque le plus grand bonheur de chacun, comme l’a demandé Annabelle, se trouve dans ce que Dieu veut pour chacun(e).

Mgr. Ocáriz reçoit la tasse de Tim Horton

Isabelle a remis un chandail au Père, de la part d’un groupe de campeuses, tandis que cinq filles d’Ottawa lui ont offertune tasse de café Tim Hortons pour qu’il prie chaque matin pour elles au déjeuner!

Répandez la joie de l'Evangile d'un océan à l'autre

Le Prélat de l’Opus Dei a rencontré une cinquantaine de jeunes hommes à 13 h 30 au Manoir de Beaujeu. Il a commencé par une brève réflexion sur un passage de l'Évangile que saint Josémaria a souvent médité : "Je suis venu apporter le feu sur la terre (Lc 12,49)", le feu de l'amour de Dieu, qui se répand dans le monde entier et remplit de joie le cœur de tous les hommes.

Antoine a présenté au Père un canot modèle réduit construit par des étudiants du Centre Riverview à Montréal. Le canot devait symboliser l'esprit de pionnier, de découverte et d'aventure, l'amour de la nature. C'est aussi la façon dont les premiers évangélisateurs du Canada ont voyagé à travers le pays. Le public, accompagné d'une guitare, a ensuite chanté au Père une mélodie sur le canoë.

Des questions ont suivi, d'abord de Siriac sur la formation, puis d'Antoine sur la magnanimité dans les projets personnels, et enfin de Dominique et Emmanuel, qui ont posé des questions sur l'apostolat dans les milieux artistiques. Dominique a ensuite interprété une pièce pour violon, ce qui a incité le Père à constater que la vraie beauté conduit à Dieu.

D'autres questions portaient sur des sujets tels que la transformation du monde à travers notre travail, par Antoine, et sur l'esprit de famille de l’Opus Dei par Yannick. Joseph a demandé au Père quels étaient ses rêves pour le Canada.

Avant de terminer la rencontre, le Père a offert quelques considérations sur la beauté et l'importance de la vertu de pureté. Après avoir insisté sur la nécessité de prier pour le Saint-Père, il a béni tous ceux présents. Enfin, Anthony lui a remis un drapeau canadien afin de prendre une photo de groupe avec le Père.

Après la rencontre avec de jeunes hommes, Mgr Fernando Ocariz a rencontré plusieurs familles au Manoir de Beaujeu. Ce soir-là, Mgr Noël Simard, évêque du diocèse de Valleyfield, où se trouve le Manoir, lui a rendu visite.

  • Restez au courant sur les plus récents événements du voyage pastoral du Prélat au Canada, à travers Twitter.