Au fil de l’Évangile du 25 mars : Annonciation du Seigneur

Commentaire de la solennité de l'Annonciation. Il entra chez elle et lui dit : "Salut, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi". En contemplant notre Mère Immaculée, belle, totalement pure, humble, sans orgueil ni présomption, nous pouvons reconnaître notre véritable destin, notre vocation la plus profonde : être aimés, être transformés par l'amour, par la beauté de Dieu.

Opus Dei - Au fil de l’Évangile du 25 mars : Annonciation du Seigneur

Évangile (Luc 1, 26-38)

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et dit :

« Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit alors :

« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange :

« Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ?

L’ange lui répondit :

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors :

« Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.


Commentaire

L'Évangile de Luc nous présente Marie, une jeune fille de Nazareth, un petit village d'Israël.
Sur cette jeune fille de ce village lointain, loin des projecteurs du monde, le regard du Seigneur s'est posé, car il l'avait choisie pour être la mère de son Fils.
L'histoire de Marie est donc l'histoire d'un Dieu qui surprend.
Et Marie se laisse surprendre par l'annonce de l'ange, elle ne cache pas son étonnement. C'est l'émerveillement de voir que Dieu veut se faire homme, et qu'il l'a choisie pour être sa mère. Une simple fille de Nazareth, qui ne vit pas dans les palais du pouvoir et de la richesse, qui n'a pas fait de choses extraordinaires.
C'est l'émerveillement de voir que Dieu est amoureux d'elle : elle est pleine de grâce.
Dieu l'a regardée ainsi dès le premier instant de son plan d'amour.
Il l'a regardée comme étant belle, pleine de grâce.
Comme Marie est belle !
Cette expression, "pleine de grâce", si familière au peuple chrétien, est une salutation d'une grande profondeur, car elle lui rappelle la grandeur de sa vocation : Elle a été choisie pour être la Mère de Dieu et a donc été préservée du péché originel au moment même de sa Conception.
La "pleine de grâce" est le nom que Dieu lui-même lui donne pour indiquer que depuis toujours et pour toujours elle est la bien-aimée, l'élue pour recevoir le don le plus précieux, Jésus, l'amour incarné de Dieu.
En contemplant cette scène, la Vierge veut aussi que nous nous laissions surprendre par elle.
En contemplant notre Mère Immaculée, belle, totalement pure, humble, sans orgueil ni présomption, nous pouvons reconnaître notre véritable destin, notre vocation la plus profonde : être aimés, être transformés par l'amour, par la beauté de Dieu.
Dieu a posé son regard d'amour sur chacun d'entre nous, avec un prénom et un nom.
Comme Marie, il nous a choisis avant la création du monde, pour être saints et immaculés.
Elle est la bien-aimée pour toujours et à jamais.
Et on peut dire la même chose de chaque chrétien : toujours et pour toujours aimé.
Tel est son projet d'amour pour nous : que le Christ naisse en chacun de nous, pour que tout soit imprégné du Christ, pour que tout soit imprégné de la divinité.
La Vierge Marie est ouverte à Dieu, elle lui fait confiance, même si elle ne le comprend pas complètement : elle se laisse surprendre.
" Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole " (Lc 1, 38).
Voici sa réponse.
Dieu nous surprend toujours, brise nos projets, met nos plans en question, et nous dit : fais-moi confiance, n'aie pas peur, laisse-toi surprendre, sors de toi-même et suis-moi.
Il attend que nous nous laissions surprendre : dans la simplicité, dans l'humilité de notre vie. C'est là qu'il veut se montrer.
Il nous donne son amour qui nous sauve, nous guérit, nous donne de la force. Et il nous appelle à une aventure divine : être le regard de Dieu, son sourire, ses mains dans ce monde.
Il ne nous demande pas de choses extraordinaires.
Il demande seulement que nous écoutions sa parole et que nous lui fassions confiance.
Que chaque jour, avec Marie, soit une Annonciation.