“Tu découvres tes erreurs... et quelles erreurs !”

Ne t'effraie pas et ne te décourage pas quand tu découvriras tes erreurs... et quelles erreurs! — Lutte pour les extirper. Et tant que tu lutteras, sois convaincu qu'il est bon pour toi de ressentir ces faiblesses; autrement tu ne serais qu'un orgueilleux: et l'orgueil éloigne de Dieu. (Forge, 181)

Jésus, si nous étions persévérants, nous qui nous réunissons en ton Amour! Si nous arrivions à traduire dans des œuvres ces désirs véhéments que Tu éveilles Toi-même dans notre âme! Demandez-vous très fréquemment: pourquoi suis-je sur terre ? Et vous reviendrez ainsi à l'accomplissement parfait, imprégnée de charité, de vos tâches de chaque jour, et au soin des petites choses. Nous nous souviendrons de l'exemple des saints: des personnes comme nous, de chair et d'os, avec leurs faiblesses et leurs défaillances, qui ont su vaincre et se vaincre par amour de Dieu; nous considérerons leur conduite et, comme les abeilles qui distillent de chaque fleur le nectar le plus délicieux, nous tirerons profit de leurs luttes. Nous apprendrons aussi, vous et moi, à découvrir bien des vertus chez ceux qui nous entourent — ils nous donnent des leçons de travail, d'abnégation, de joie... —, et nous ne nous attarderons pas trop à leurs défauts, sauf lorsque ce sera indispensable, afin de les aider par la correction fraternelle. (Amis de Dieu, 20)