“Prier constamment, du matin au soir”

La véritable prière, celle qui absorbe l'individu tout entier, ce n'est pas tant la solitude du désert qui la favorise que le recueillement intérieur. (Sillon, 460)

Quant à moi, je ne cesserai de prêcher, jusqu'à mon dernier souffle, l'absolue nécessité d'être une âme de prière, et cela toujours, en n'importe quelle occasion et dans les circonstances les plus diverses, car Dieu ne nous abandonne jamais. Il n'est pas chrétien de ne voir dans l'amitié de Dieu qu'un ultime recours. Peut-il nous paraître normal d'ignorer ou de mépriser les personnes que nous aimons ? Evidemment non. Nos paroles, nos désirs, nos pensées vont continuellement vers ceux que nous aimons: c'est comme une présence continuelle. Il doit en être de même pour Dieu.

Cette recherche du Seigneur fait de toute notre journée une conversation intime et confiante. Je l'ai affirmé, je l'ai écrit bien souvent, et peu m'importe de le répéter, car Notre Seigneur nous a fait savoir par son exemple que c'est le comportement le plus sûr: prier constamment, du matin au soir et du soir au matin. Quand tout se fait facilement: merci, mon Dieu ! Quand arrive un moment difficile: Seigneur, ne m'abandonne pas ! Et Dieu, doux et humble de cœur, n'oubliera pas nos supplications et ne restera pas non plus indifférent: demandez et l'on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l'on vous ouvrira.(…)(Amis de Dieu, 247)