“Marie, Maîtresse de charité”

Quand vient le mépris de la Croix, la Sainte Vierge se trouve là, auprès de son Fils, décidée à partager son sort. — Perdons la peur de nous conduire comme des chrétiens responsables, lorsque cela ne s'avère pas facile dans le milieu où nous évoluons: Elle nous y aidera. (Sillon, 977)

Comme l'espérance de Notre Dame contraste avec notre impatience ! Nous réclamons souvent à Dieu qu'Il nous paye immédiatement le peu de bien que nous avons fait. A peine la première difficulté se présente-t-elle que nous nous plaignons. Nous sommes, bien souvent, incapables de maintenir l'effort, de conserver l'espérance. Parce que la foi nous manque: Oui, bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur !

Maîtresse de charité. Rappelez-vous la scène de la présentation de Jésus au temple. Le vieillard Siméon dit à Marie, sa mère : « Vois ! cet enfant doit amener la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël; il doit être un signe en butte à la contradiction, — et toi-même, un glaive te transpercera l'âme ! — afin que se révèlent les pensées intimes d'un grand nombre » . L'immense charité de Marie envers l'humanité fait que s'accomplisse également en Elle l'affirmation du Christ: Il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.(…) (Amis de Dieu, nos 286-287)