"Retour à Ithaque", croire de nouveau à 50 ans

"Retour à Ithaque" est un reportage multimédia qui rassemble six histoires de personnes d'âge mûr -la cinquantaine- revenues à l'Église après s’en être éloigné pendant de nombreuses années. Le reportage présenté à Madrid compare Ithaque, symbole du foyer, au retour à la maison d'un converti.

"Ithaque, une île de la mer Ionienne, est le symbole du voyage de retour, du retour d'Ulysse raconté par Homère dans L'Odyssée", explique Maria Villarino, de ‘The Map Communication’, et coordinatrice du projet, disponible sur le site de l'Opus Dei.

Le reportage multimédia reprend les paroles du pape François : "Dieu est un Père qui m'aime et qui attend mon retour". Selon M. Villarino, « le pape François met en avant l'image de l'Église comme mère et foyer, et non comme une institution froide et bureaucratique. »

Le reportage comprend les témoignages de Rosa, Africa, José, Ángel, María et Manuel, qui racontent leur parcours par rapport à la foi et les moments clés de leur retour dans l'Église.

Angel, maintenant réhabilité et avec un travail, a connu une vie pleine de difficultés. Photo : Monica de Solis

Entre autres expériences, Rosa affirme : "je faisais tout pour la forme, pour faire bonne impression, je me sentais obligée", et maintenant je vois que "Dieu me mesure à mon amour, pas à ce que je fais de mal ; je sais que si je tombe, j'ai un filet de sécurité, et que ce n’est pas grave". Rosa dit aussi : "j'ai ouvert les rideaux de ma vie et la lumière du soleil est entrée".

Afica se souvient qu'elle a passé 20 ans à dire non à Dieu, et confie maintenant : "je vois que si vous vivez face à Lui, la vie est totalement différente, elle tourne à 180 degrés". José, artiste, dit que "ma haine s'est transformée en indifférence, maintenant je vois que mon processus intérieur est un miracle".

Angel, maintenant réhabilité et avec un travail, a connu une vie pleine de difficultés : "Je me suis réfugié dans la drogue, sans savoir que j'allais directement me réfugier en enfer", tandis que Maria a cessé de prier "parce que rien de ce que je demandais n'a été exaucé". Quant à Manuel, médecin, il pensait que l'Église était pernicieuse et qu'il était impossible de concilier foi et science. "Maintenant, dit-il, je me sens identifié au fils prodigue, personne ne m'en veut", conclut-il.

Le reportage a été réalisé par un groupe de journalistes et de développeurs. Amaya Sánchez-Ostiz, designer, explique pourquoi elle a choisi le duotone : "Les personnages disent avoir vécu deux vies différentes, d'où l'idée de ne combiner que deux couleurs. M. Sánchez-Ostiz souligne également l'importance de l'audio dans l'histoire : « L’audio nous plaisait parce que c'est une façon très intime de raconter une expérience. En outre, le public exige un contenu qu'il peut consommer en faisant d’autres choses… »

Pour sa part, Monica de Solis, photographe, a déclaré que « Retour à Ithaque » a été une expérience unique : "Chaque portrait représentait un grand défi, en particulier celui de Rosa, dont la force et la personnalité si intense font que vous vous demandez comment enfermer cette femme formidable en une seule image ?".

Rosa, protagoniste d'une des histoires de "Retour à Ithaque"