La crèche et son histoire

Du début de l’Avent à la Chandeleur, 2 février, les églises et les foyers chrétiens installent normalement chez eux une crèche évoquant la Naissance du Christ à Bethléem. D’où vient cette coutume. Quelle a été la première crèche? Qui sont les personnages représentés?

Bibliographie et essais

Dévotion de Noël. — Je ne souris pas lorsque je te vois dresser les montagnes en liège à la Crèche et placer de naïfs santons en plâtre autour de la Grotte. — Tu ne m’as jamais semblé plus homme que maintenant où tu as l’air d’un enfant.

Chemin, 557.

Du début de l’avent à la Chandeleur, 2 février, les églises et les foyers chrétiens installent normalement chez eux une crèche évoquant la Naissance du Christ à Bethléem. Des devantures de magasins ou autres, le font aussi et au fil du temps cette coutume s’est ancrée dans la culture de chaque pays. Saint Joseph, Marie et l’Enfant, avec parfois la représentation de plusieurs scènes bibliques évoquant la naissance de Jésus nous aident à plonger dans la vie du Christ comme saint Josémaria le conseillait :

« Pour se mettre à l’école du Christ, il faut tâcher de connaître sa vie: lire le Saint Évangile, méditer les scènes que nous rapporte le Nouveau Testament afin de pénétrer le sens divin de la démarche de Jésus sur cette terre”

Quand le Christ passe, 14

Aux catacombes

Photo des Catacombes de sainte Priscille à Rome

Dès les origines du Christianisme il y a des traces de représentations de la Sainte Vierge avec l’Enfant. C’est le cas des peintures mariales de la catacombe de Priscille, à Rome : une Vierge auréolée avec l’Enfant au sein et un prophète, Isaïe sans doute, à ses côtés. Aussi a-t-on rattaché à cette image à la prophétie d’Isaïe qui laisse entrevoir l’annonce messianique : « Voici ce que dit Isaïe : «Écoutez, maison de David: Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, que vous fatiguiez aussi mon Dieu? C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe: Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel ».

Is. 7, 13-14

Greccio et la première crèche

Noël 1223. Greccio,en Italie. Saint François d’Assise, dans une grotte près du village de Greccio, fête la naissance du Christ. Il n’y avait pas de petits santons ni d’objets de la vie quotidienne miniaturisés, mais des animaux introduits par saint François.

Sanctuaire de Greccio.

La Messe de minuit fut dite au cœur de cette représentation symbolique de la scène de la nativité, avec une mangeoire où il n’y avait pas l’Enfant et un bœuf et un âne, tirés des Évangiles Apocryphes et de la tradition chrétienne qui montrent ainsi ce que dit Isaïe : « le bœuf connaît son propriétaire et l’âne de la crèche son maître, mais Israël n’a point de connaissance, mon peuple n’a point de discernement » (Is. 1,3). Ces deux animaux étaient déjà représentés au IVème siècle aux catacombes Saint-Sébastien, à Rome, découvertes en 1877.

Après la Messe, saint François fit une lecture chantée de l’Évangile et prêcha sur la naissance de Jésus dans des circonstances aussi pauvres que celles qui étaient évoquées autour de lui, pour l’occasion : une froide nuit d’hiver, dans une grotte, à l’abri d’une étable, là où paissaient les animaux dont le souffle réchauffait l’Enfant. C’était plutôt un drame liturgique qu’une crèche mais par la suite l’installation de crèches à Noël, dans les églises devint populaire : on créa des santons en terre cuite, en cire ou en bois.

Diffusion en Europe et en Amérique

À partir du XIV ème siècle, cette tradition se consolida en Italie et le montage de ces crèches se répandit en Europe. Au départ, c’était une pratique ecclésiastique, par la suite elle devint populaire. Les Franciscains furent ainsi à l’origine de l’expansion de cette tradition, en Espagne, au XIV° siècle, à Naples, au XV°, où l’on créa la première crèche en argile.

Vers la moitié du XVIII le roi Charles VII de Naples étant devenu roi d’Espagne, promut la diffusion des Crèches chez lui et puis en Amérique.

Les anciennes crèches napolitaines et espagnoles de l’époque sont empreintes de signes symboliques. Les santons représentaient des passages bibliques dont l’importance était soulignée par leur taille. Il s’agissait ainsi de transmettre le message de la Rédemption grâce à la représentation de la naissance de Jésus.

Figures et personnages

Une étoile, dit la Tradition, conduisit les Mages aux pieds de Jésus

L’humanité entière est représentée dans une crèche: “Toda la humanidad se representa en el belén: " Notre Seigneur s’adresse à tous les hommes pour qu’ils viennent à sa rencontre et qu’ils soient saints. Il n’appelle pas seulement les Rois Mages, sages et puissants; auparavant, Il avait déjà envoyé aux bergers de Bethléem non pas une étoile, mais l’un de ses anges. Or tous, pauvres et riches, savants ou moins savants, sont tenus de cultiver en leur âme cette humble disposition qui permet d’écouter la voix de Dieu » .

Quand le Christ passe, 33

Saint Joseph, Marie et l’Enfant, l’âne et le bœuf, l’ange et les bergers qui adorent l’Enfant sont les figures indispensables de la Crèche. Ces derniers nous rappellent que ce fut une créature céleste qui annonça l’arrivée du Messie aux pastoureaux. (Lc, 2, 8-15).

La nature des Mages a été l’objet de plusieurs interprétations historiques, symbolisant soit la Trinité, soit le monde connu à l’époque (un homme blanc, un noir, un bazané) soit les trois âges de l’homme (la jeunesse, l’âge mur et la vieillesse)

Quoiqu’il en soit, ces trois personnages sont issus du récit évangélique de Saint Matthieu (Mt 2, 1-12).