“Suivre de près les pas du Christ”

Notre condition d'enfants de Dieu nous poussera — j'y insiste — à entretenir un esprit contemplatif au milieu de toutes les activités humaines (être lumière, sel et levain, par la prière, par la mortification, par une profonde culture religieuse et professionnelle); et pour que ce programme soit une réalité: plus nous serons plongés dans le monde, plus nous devons être à Dieu. (Forge, 740)

Ne jetons pas sur le monde un regard de tristesse. Ces hagiographes qui voulaient, coûte que coûte, découvrir des traits extraordinaires chez les serviteurs de Dieu, et ce dès leurs premiers vagissements ont rendu, sans le vouloir, un mauvais service à la catéchèse ( …).

Maintenant, avec l'aide de Dieu, nous avons appris à découvrir, tout au long de journées apparemment toujours semblables, un spatium verae poenitentiae, un temps de véritable pénitence, au cours duquel nous prenons des résolutions d'améliorer notre vie: emendatio vitae. C'est là le chemin qui nous disposera à recevoir dans notre âme la grâce et les inspirations du Saint-Esprit. Or cette grâce, je le répète, s'accompagne du gaudium cum pace, de la joie, de la paix et de la persévérance dans le chemin. (…) (Quand le Christ passe, 9)