Priscille et les séjours du Club Monbièvre

Depuis quelques années, le Club Monbièvre choisit les locaux de l’École hôtelière Dosnon, située dans le village de Couvrelles, en Picardie, pour son séjour de la Toussaint.

Priscille, monitrice du Club Monbièvre, nous raconte le séjour organisé à l' école Dosnon .

Depuis quelques années, le Club Monbièvre choisit les locaux de l’École hôtelière Dosnon, située dans le village de Couvrelles, en Picardie, pour son séjour de la Toussaint.

Pour les collégiennes qui y participent, c’est un temps de détente, d'amitié et de découverte de l’École hôtelière... et de la campagne picarde ! Des activités en rapport avec la mode et la tenue d'une maison s’ajoutent à la préparation d'une pièce de théâtre, destinée à être jouée devant les familles en fin de séjour.

La campagne Picarde

C'est un séjour de théâtre, essentiellement ?

Le théâtre occupe une bonne partie du séjour, en effet ! Les talents de chacune sont mis à profit pour la réalisation des décors, des costumes... et le jeu, bien sûr. Exercice de patience et de coopération, le montage de la pièce donne à toutes l’occasion de préciser ses goûts et d’exercer ses talents oratoires. Les personnalités se révèlent...

Quels sont les avantages d'organiser ce séjour dans une école hôtelière ?

Savoir mettre la table, dresser un plat, plier des serviettes, accueillir avec élégance des convives, créer des décors en pâte d’amande... voilà quelques thèmes des activités « hôtelières ». Le concours de cuisine en est le point d'orgue : des ingrédients choisis par le jury, un vrai jury de professionnels ! ...et à chacune d'exercer sa créativité en équipe pour préparer un délicieux dîner... qui en plus doit être bien présenté. Les équipes bénéficient des compétences et de l’équipement performant de l’École, ainsi que de sa cuisine spacieuse. Un grand moment !

La mode, l'élégance, est aussi un thème du séjour. Comment cela se passe t-il concrètement?

Parmi les soirées à thème, le défilé de mode a la cote : maquillage, harmonie des couleurs, originalité du style, etc. Là aussi, la solidarité est de mise pour échanger des idées et des tenues, arranger les coiffures, vérifier la cohérence des ensembles. Mais l’élégance est plus que la mode, c’est aussi un savoir-vivre. Il s'apprend en jouant des scénettes de mise en situation : répondre au téléphone, bien se tenir à table, se présenter devient un jeu. Les mamans le constatent : ça passe souvent beaucoup mieux si ce sont les monitrices du club qui donnent les règles !

Une table bien dressée

Et les sorties au grand air, dans tout ça ?

Les filles jouent dehors tous les jours si le temps le permet ! Promenade à cheval, visite de musée ou d’entreprises locales, ou encore acrobranche. Le grand jeu est lui aussi très attendu. Organisé sur une journée complète, il consiste en une sorte de chasse au trésor qui permet de découvrir le village et la campagne environnante.

Qu'apporte Monbièvre de plus spécifique ?

Une formation humaine et chrétienne confiée à la Prélature de l’Opus Dei. Le vie quotidienne (jeux, amitié, maison décorée et soignée) sont des occasions d’apprendre à faire plaisir. Dix jours, donc, qui permettent de « grandir » dans des domaines variés.

Je laisse Aude, Astrid et Hélène conclure. Elles étaient au séjour de cette année à Dosnon et se sont beaucoup amusées. Elles étaient médusées d'avoir eu l'impression que le temps s'était là-bas comme "étiré": elles avaient pu « bien prier et faire plein d'autres choses !».