Ouverture du procès de béatification de Salvadora del Hoyo, Dora

"Seigneur, toi qui as appelé Dora à faire le même travail que celui de la Bienheureuse Vierge Marie au foyer de Nazareth, aide-moi à te trouver dans mes activités quotidiennes et à créer autour de moi une ambiance de vie de famille chaleureuse comme elle sut le faire". Le 18 juin 2012, à 18h, le Prélat de l’Opus Dei présidera la séance d’ouverture de son procès de béatification à Rome.

Voici la prière qui est proposée pour la dévotion à Salvadora del Hoyo que saint Josémaria aimait à appeler Dora:

"Seigneur, toi qui as appelé Dora à faire le même travail que celui de la Bienheureuse Vierge Marie au foyer de Nazareth, aide-moi à te trouver dans mes activités quotidiennes et à créer autour de moi une ambiance de vie de famille chaleureuse comme elle sut le faire par son travail joyeux et dévoué, selon les enseignements de saint Josémaria".

Le 18 juin 2012, à 18h, le Prélat de l’Opus Dei présidera la séance d’ouverture de son procès de béatification à Rome.

8 ans après son décès, à Rome en 2004, le 18 juin 2012 à 18h, mgr Xavier Echevarria, Prélat de l’Opus Dei, présidera la séance d’ouverture de son procès de béatification et canonisation, au Grand Amphi de l’Université Pontificale de la Sainte-Croix.

Brève biographie

Dora et saint Josémaria, à Londres, en 1958

Dora est née le 11 janvier 1914, à Boca de Huergano, à Léon, en Espagne. Après avoir travaillé, à Madrid, comme employée de maison chez des particuliers, elle commença à exercer son métier à La Moncloa, résidence universitaire créée par l’Opus Dei, où elle eut l’occasion de connaître et de vivre l’esprit de sanctification du travail propre à l’Opus Dei et à saint Josémaria, son fondateur. C’est le 14 mars 1946, à Bilbao, qu’elle demanda à être admise dans l’Opus Dei pour collaborer au son travail apostolique en faisant le travail qu’elle avait fait jusqu’alors.

Saint Josémaria l’invita à le rejoindre à Rome où elle arriva le 27 décembre 1946 pour y vivre jusqu’à la fin de sa vie. De Rome, elle fut d’un grand secours, par son exemple et son amitié, à la formation de jeunes femmes du monde entier contribuant ainsi à l’expansion du travail apostolique de l’Opus Dei. L’administration des services de base des centres de l’Opus Dei fut toujours son travail professionnel qu’elle réalisa par amour de Dieu, avec une immense affection envers les personnes et avec une compétence professionnelle exceptionnelle perfectionnée tout au long de sa vie.

Le 10 janvier 2004, la veille de ses quatre-vingt-dix ans, elle décéda à 04h08, dans un centre de l’Opus Dei de la via di Grottarossa, près de la via Flaminia Nuova, à quelques kilomètres du centre de Rome.

Mgr Xavier Echevarria accompagne le cercueil avec la dépouille de Dora, à la sortie de l’oratoire d’Albarosa, pour rejoindre Villa Tevere.

Dora repose pour toujours à Sainte-Marie-de-la-Paix, en l’église prélatice de l’Opus Dei, à Rome là où on vénère les restes mortels du fondateur et ceux de mgr Alvaro del Portillo, son premier successeur.

Que Dora repose en ce lieu si représentatif montre combien sa vie fidèle à l’appel de Dieu est reconnue de tous et aussi l’importance et la transcendance que saint Josémaria accordait au travail du foyer, créateur de l’ambiance particulière à toute famille chrétienne.

Après son décès, l’on perçut les signes clairs de la renommée de sainteté dont elle jouissait. Dès cet instant, des centaines de personnes, faisant partie de l’Opus Dei ou non, ont signé des témoignages touchants qui permettent d’étayer le dossier de sa vie chrétienne exemplaire. À travers ces récits, on perçoit sa vie de piété intense, sa force d’âme, sa charité avec tous et l’amour de Dieu qui la poussait à travailler dans la joie.

Pour en savoir plus sur Dora: www.doradelhoyo.wordpress.com.