"Tu l'as toujours à ton côté "

Que d'efficacité dans la sainte Eucharistie pour l'action — et d'abord pour l'esprit — des personnes qui la reçoivent souvent, et avec piété. (Forge, 303)

Si ces hommes manifestent leur enthousiasme et T'acclament pour un bout de pain — quelle que soit la grandeur du miracle de la multiplication des pains —, que ne devrons-nous pas faire, nous-mêmes, pour tous ces dons que Tu nous as accordés, et plus spécialement pour ceux que Tu nous prodigues dans l'Eucharistie? (Forge, 304)

Pour toi, qui es un bon enfant: ceux qui aiment sur cette terre, quels baisers ne déposent-ils pas sur les fleurs, la lettre, le souvenir de la personne aimée!...

— Est-il possible que toi, tu oublies un jour que Tu l'as toujours à ton côté...! — Oublieras-tu que tu peux Le manger? (Forge, 305)

Glisse souvent ta tête dans l'oratoire, pour dire à Jésus: ... je m'abandonne entre tes bras.

— Laisse à ses pieds ce que tu as: tes misères!

— Ainsi, malgré la foule des choses que tu dois faire, tu ne perdras jamais la paix. (Forge, 306)