Rencontre à Kinshasa autour de Guadalupe

A Kinshasa, les étudiantes congolaises célèbrent la Béatification de Guadalupe

Nouvelles R.D. du Congo
Opus Dei - Rencontre à Kinshasa autour de Guadalupe

Le Week-end du 18 au 19 mai 2019 restera gravé dans les esprits d'innombrables personnes qui, aux quatre coins du monde, ont vécu la béatification de Guadalupe Ortiz de Landazuri, la première fidèle laïque de l'Opus Dei béatifiée.

L'évènement a eu lieu à Madrid, ville où Guadalupe est née et a grandi. C'est aussi à Madrid qu'elle a rencontré Saint Josémaria en 1944 et qu'elle a décidé de donner sa vie à Dieu dans l'Opus Dei. La célébration eucharistique de la béatification a été présidée par le Cardinal Giovanni Angelo Becciu à Vistalegre, où les pèlerins venus des cinq continents ont pu vivre cette inoubliable fête de toute l'Eglise.

Messe de béatification de Guadalupe à Madrid

A Kinshasa, plusieurs personnes se sont retrouvées notamment à la Résidence Universitaire Oloma pour suivre la retransmission de la Messe en streaming depuis Vistalegre.

Dès le matin, les étudiantes, élèves et autres dames ont commencé à affluer vers Oloma. A 10h00, la connexion était faite en ligne et l'assistance a suivi la retransmission de la cérémonie dans son intégralité.

Réunion des participants à la béatification avec le prélat de l'Opus Dei à Madrid

En fin d'après-midi, les étudiantes qui fréquentent les résidences universitaires Tangwa et Oloma, ont pu se reconnecter à Madrid pour suivre la réunion du Prélat, Monseigneur Fernando Ocariz avec les participants à la béatification. La retransmission finie, les étudiantes ont fêté la béatification autour d'un barbecue.

Le dimanche 19, le Vicaire régional de l'Opus Dei au Congo, Monseigneur Xavier Valdès, a célébré la Messe d'action de grâces pour la béatification de Guadalupe à l'intention des étudiantes réunies à la Résidence universitaire Oloma. Un bon groupe d'entre elles y a pris part.

A 11H00, les étudiantes ont pu prendre part à une Table ronde autour du thème " Guadalupe, une vie qui inspire ". Plusieurs sous-thèmes, illustrant chacun des aspects de la vie de Guadalupe ont été traités. Les échanges entre les étudiantes étaient particulièrement riches et profonds : la joie et l'optimisme de Guadalupe, son bonheur en rendant service, son assiduité dans l'étude et dans le travail, sa disponibilité pour ce que Dieu lui demandait à chaque moment, sa force d'âme dans les moments très difficiles où la croix marquait sa vie comme lors de l'exécution de son père, durant sa longue maladie ou encore dans des moments de pauvreté totale.

" Quel sourire ! C'est comme si Dieu lui avait donné la charge de rendre heureux tous ceux qui se trouvaient autour d'elle ! " ; " Elle a aussi souffert, mais elle ne se plaignait pas " a dit Theresia, étudiante de Polytechnique-. Allegra, de la Faculté de Psychologie, était touchée de la voir emporter du travail à l'hôpital alors qu'elle allait être opérée d'une grave maladie cardiaque : " Et nous, qui parfois, n'allons pas au cours parce que nous sommes un peu fatiguées ! " " Elle s'est battu pour l'émancipation de la femme : elle réussissait toujours ces études, mais pas avec 50%, elle faisait les meilleurs points. Elle était brillante et tenace. "

Frida, stagiaire en Médecine a retenu son sens du service : " Elle avait cet envie de servir sans attendre quelque chose en retour ". " Guadalupe avait ce sens de la fraternité, elle voulait le bien de l'autre, et se réjouissait de voir les autres émerger " a complété Bénédicte. " Elle déstressait les gens autour d'elle, c'est un bon modèle pour nous ici à Kinshasa " disait Jessica. Ange Marie, étudiante de Polytechnique : " Comme elle souriait, cela permettait aux personnes de prendre en considération ce qu'elle disait "

Lors de la Table ronde, Guadalupe a été évoquée comme chrétienne courante, avec des défauts certes, mais qui nous prouve que cela n'est pas un obstacle mais plutôt un moyen pour s'exercer à devenir meilleur. Plusieurs témoignages des étudiantes participantes à cette Table ronde étaient édifiants et attestaient de ce que vraiment, Guadalupe est un modèle pour les chrétiens, un véritable témoin du Christ. Elle nous apprend que nos qualités et nos défauts ne peuvent pas nous éloigner du Christ.

Cette Table ronde s'est bouclée sur la ferme conviction que Dieu peut faire de grandes choses avec nos vies pour peu que nous voulions le laisser faire. La vie Guadalupe est une vie qui inspire car elle nous apprend que le vrai bonheur, la vraie joie viennent du fait de se savoir et d'être des instruments dociles à la volonté très aimable de Dieu.