Motu Proprio "Ad charisma tuendum" : questions - réponses

Nous présentons quelques questions et leurs réponses préparées par le Bureau d'Information de l'Opus Dei, au sujet du Motu Proprio “Ad charisma tuendum”.

Motu Proprio “Ad charisma tuendum”: questions-réponses

1. Quel est le but de ce Motu Proprio ?

2. Que signifie ce Motu Proprio pour la vie des fidèles de la Prélature?

3. Pourquoi insiste-t-on sur le "charisme" ? Charisme et hiérarchie sont-ils des réalités opposées ?

4. Comment le charisme et la hiérarchie se complètent-ils dans l'Opus Dei ?

5. Y a-t-il eu des changements dans le gouvernement de la prélature ?

6. Que sont les statuts et pourquoi sont-ils si importants pour la prélature ?

7. Pourquoi est-il précisé que le prélat ne sera pas un évêque ?

8. A quoi se réfère le titre de protonotaire apostolique surnuméraire mentionné dans le Motu Proprio ?


1. Quel est le but de ce Motu Proprio ?

Le Motu Proprio "Ad charisma tuendum" ("Pour la protection du charisme") développe et concrétise le changement apporté par la Constitution Apostolique "Praedicate Evangelium", qui transfère la compétence pour les prélatures personnelles du Dicastère des Évêques à celui du Clergé. Tant le titre que l'introduction traduisent la volonté du Saint-Père que ce changement se fasse dans le plein respect du charisme de l'Opus Dei.

2. Que signifie ce Motu Proprio pour la vie des fidèles de la Prélature?

Le Motu Proprio est un appel à prendre conscience du potentiel du charisme de l'Opus Dei dans la mission de l'Église. Comme le dit le Saint-Père, "selon le don de l'Esprit reçu par saint Josémaria Escriva de Balaguer, la prélature de l'Opus Dei, sous la direction du prélat lui-même, remplit la tâche de diffuser l'appel à la sainteté dans le monde, à travers la sanctification du travail et des devoirs familiaux et sociaux". Puisque c'est le pape lui-même qui rappelle cette responsabilité, les fidèles de l'Opus Dei seront poussés à approfondir toujours plus ce charisme et à discerner, à la lumière de l'Esprit Saint, comment l'incarner dans les nouvelles situations de notre monde.

3. Pourquoi insiste-t-on sur le "charisme" ? Charisme et hiérarchie sont-ils des réalités opposées ?

Les dons hiérarchiques et charismatiques, comme le dit Vatican II, sont utilisés par l'Esprit Saint pour guider l'Église ("Lumen Gentium", n. 4). Ce Motu Proprio réaffirme le charisme de l'Opus Dei, reçu par saint Josémaria Escriva, et sa mission dans l’édification de l'Église. Certains dons sont au service des autres. L'Église a besoin de tous ces dons et, au cours de l'histoire, elle a sagement trouvé les moyens de les enrichir et de les protéger mutuellement. Le Motu Proprio nous rappelle que le gouvernement de l'Opus Dei doit être au service du charisme - dont nous sommes les administrateurs et non les propriétaires - afin qu'il puisse croître et porter du fruit, dans la confiance que c'est Dieu qui opère toutes choses en chacun.

4. Comment le charisme et la hiérarchie se complètent-ils dans l'Opus Dei ?

Le charisme de l'Opus Dei consiste à aider spirituellement toutes les personnes, hommes et femmes, de toutes origines et professions, à se sanctifier là où elles se trouvent, et à les aider à diffuser l'appel universel à la sainteté au milieu du monde, au simple titre de personnes ayant été baptisées. Par conséquent, les fidèles de la prélature ne forment pas ou n'agissent pas en groupe du fait de leur appartenance à l'Opus Dei.

Le charisme de l'Opus Dei a besoin du ministère sacerdotal : c'est là que la hiérarchie doit intervenir. C'est pourquoi, comme le rappelle aujourd'hui le pape François, "afin de sauvegarder le charisme, mon prédécesseur saint Jean-Paul II, dans la Constitution apostolique Ut sit du 28 novembre 1982, a érigé la Prélature de l'Opus Dei, lui confiant la tâche pastorale de contribuer de manière particulière à la mission évangélisatrice de l'Église". Avec la maturation et l'assimilation progressives des enseignements conciliaires sur les dons hiérarchiques et charismatiques, il apparaîtra de plus en plus clairement que, loin de s'opposer l'un à l'autre, ils sont des réalités complémentaires dans l'Opus Dei.

5. Y a-t-il eu des changements dans le gouvernement de la prélature ?

Le changement concerne les relations de la prélature avec le Saint-Siège. Le Motu Proprio n'introduit pas directement de changements dans le fonctionnement de la prélature, ni dans les relations des autorités de la prélature avec les évêques. En même temps, il prévoit que l'Opus Dei puisse proposer une adaptation des Statuts aux indications concrètes du Motu Proprio.

6. Que sont les statuts et pourquoi sont-ils si importants pour la prélature ?

Le Code de droit canonique prévoit que le Saint-Siège, au moment même de la création d'une prélature personnelle, donne les statuts, qui sont les normes qui définissent le champ d'application de la prélature, la mission pastorale particulière qui justifie son existence, et les déterminations de sa forme de gouvernement. Elles sont donc, avec le document pontifical qui les établit, les normes constitutionnelles de l'entité. Dans le cas des statuts de la prélature de l'Opus Dei, en plus de définir la mission (la promotion de la sainteté au milieu du monde) et de déclarer son caractère universel, ils contiennent une description du charisme - " le don de l'Esprit reçu par saint Josémaria Escriva de Balaguer " dont parle le pape François - et des moyens par lesquels les fidèles de l'Opus Dei doivent vivre leur mission. Les statuts décrivent l'organisation du gouvernement de la prélature. Outre la disposition relative aux vicaires et aux conseils qui assistent directement le prélat, les statuts stipulent que l'exercice du gouvernement doit se faire selon deux lignes directrices, explicitement souhaitées par saint Josémaria : la collégialité dans la prise de décision et une participation importante des laïcs (hommes et femmes).

7. Pourquoi est-il précisé que le prélat ne sera pas un évêque ?

Il s'agit d'une initiative et d'une décision du Saint-Siège, dans le cadre d'une restructuration du gouvernement de la Curie, afin de renforcer - comme le dit le Motu Proprio - la dimension charismatique.

8. A quoi se réfère le titre de protonotaire apostolique surnuméraire mentionné dans le Motu Proprio ?

Elle confère à la figure du prélat un titre honorifique et un traitement qui, tout en réaffirmant la condition séculière - qui est au cœur du charisme de l'Opus Dei - l'unit de manière particulière au Saint-Père, en tant que membre de ce que l'on appelle la " famille pontificale ". Il est appelé "surnuméraire", pour le distinguer de ceux qui sont notaires au Saint-Siège.

(cet article a été traduit de l'espagnol par nos soins)